Social. "On a trouvé les portes fermées", regrettent les salariés de Logil à Noyelles-sous-Lens

Liquidée le 15 mai 2024, Logil - anciennement Setralog - à Noyelles-sous-Lens avait les portes closes ce mardi 21 mai. Les 36 salariés, qui expédiaient des commandes de livres pour les clients de France Loisirs, et qui n'avaient pas été prévenus, regrettent ce qui ressemble, selon eux, à une délocalisation pour Evreux, dans l'Eure.

Sous couvert d'anonymat, deux salariés contactés par téléphone, racontent la même histoire. Logil unité logistique de Noyelles-sous-Lens qui compte 36 salariés a été liquidée par le tribunal de commerce de Paris, le 15 mai 2024.

Pour autant, les salariés n'ont pas été prévenus de la fermeture effective ce 21 mai. "On a trouvé portes closes ce matin. On doit être payés en mai par les AGS. Puis, ce sera le solde de tout compte en juillet", explique une salariée qui avec d'autres ont dû batailler pour joindre un administrateur judiciaire.

"Il y a eu un manque de communication évident", déplore Cathy Apourceau - Poly, sénatrice communiste du Pas-de-Calais, qui a demandé au préfet des Hauts-de-France et à la sous-préfète de Lens de saisir la DREETS, direction régionale de l'économie, de l'emploi, du travail et des solidarités pour vérifier qu'il n'y ait pas d'irrégularités dans ce dossier. 

Logil est l'ancienne Setralog, qui comptait en 1990 environ 150 salariés pour assurer la logistique du groupe France Loisirs. En 2021, La Financière Trésor du Patrimoine reprend Setralog après le placement en liquidation judiciaire de France Loisirs.

Nous avons tenté de joindre la direction de l'unité de production Logil. Sans succès. 

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité