Aisne : une petite entreprise se retrouve aux prises avec la réglementation européenne

Publié le Mis à jour le
Écrit par Célia Mascre
Fondée en 2010, La Compagnie du Bicarbonate multiplie les innovations à base de ce produit aux innombrables applications qu'elle espère remettre à la mode.
Fondée en 2010, La Compagnie du Bicarbonate multiplie les innovations à base de ce produit aux innombrables applications qu'elle espère remettre à la mode. © FR3

La "Compagnie du bicarbonate", qui emploie 7 salariés à Chauny, dans l'Aisne, veut diversifier sa production. Mais l'Union européenne l'oblige à revoir sa stratégie.

Dentifrice, liquide vaisselle, savon noir... La Compagnie du Bicarbonate, basée à Chauny, dans l'Aisne, produit toute une diversité de produits d'hygiène. Leur particularité, une haute teneur en bicarbonate, cet ion polyatomique inoffensif pour la santé et connu pour ses propriétés blanchissantes.

Cette entreprise, qui emploie 7 salariés, a investi 35 000 euros de matériel pour diversifier sa production. Sauf qu'à cause d'un durcissement de la règlementation européenne, elle ne peut mettre ses produits sur le marché. Pourtant, ils ont passé avec succès les tests de laboratoire.

"Désormais, un contrôle par un pharmacien, un médecin ou un toxicologue est exigé depuis l'arrivée des matières premières jusqu'au produit fini", informe Justine Renteux, responsable qualité hygiène et sécurité.

durée de la vidéo: 01 min 53
Aisne : une petite entreprise se retrouve aux prises avec la réglementation européenne


Les gros labos favorisés ?

Impossible pour cette TPE de recruter un médecin ou un pharmacien. Ici, on soupçonne l'Europe de favoriser les gros fabriquants. "On travaille avec des produits naturels extrêmements simples et dont la toxicologie est validée depuis très très longtemps... Cette règlementation est clairement démesurée, exagérée. Ce genre de mesures sont clairement favorables aux gros laboratoires plutôt qu'aux petites PME qui cherchent à se développer dans le domaine des cosmétiques", regrette Nicolas Palangié, fondateur de l'entreprise.

Cette règlementation pourrait clairement ralentir le développement de la Compagnie du Bicarbonate. 850 000 euros de chiffre d'affaire et 30% d'augmentation l'an dernier... Dans cette entreprise qui espère dépasser le million en 2017, on ne baisse pas les bras.  

"On va développer d'autres produits avec des partenaires, on va miser beaucoup sur les savons avec Marseille notamment grace à un partenariat étroit entre les Hauts-de-France et la ville de Marseille", détaille Nicolas Palangié.

Lever des fonds, avancer, recruter... Bref, continuer d'avancer : c'est l'objectif de cette entreprise axonnaise dans cette partie de l'Aisne où le chômage atteint des records...

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.