Cet article date de plus de 5 ans

Ferme dite des "1 000 vaches" : l'exploitant demande l'annulation des santions financières

Nouvel épisode dans le dossier de la ferme dite des "1 000 vaches". L'exploitant demande l'annulation des amendes prononcées par la préfecture de la Somme en août dernier, pour dépassement de cheptel. 
les exploitants de la ferme des 1 000 vaches ont été mis en demeure de réduire leur cheptel début juillet.
les exploitants de la ferme des 1 000 vaches ont été mis en demeure de réduire leur cheptel début juillet. © f3picardie
Mardi, Michel Welter, directeur de l'exploitation, s'est présenté devant le tribunal administratif d'Amiens pour demander l'annulation de l'amende prononcée en août dernier par la préfecture de la Somme, pour dépassement de cheptel. Cette amende s'élève à ce jour à près de 60 000 euros.

Si M. Welter reconnaît avoir dépassé la taille du cheptel autorisé, il considère que l'Ètat est responsable de cette situation : "la demande d'agrandissement a été déposée en mars 2015 et aujourd'hui, aucune décision n'a encore été rendue".

En août dernier, Nicole Klein, préféte de région Picardie et de la Somme (nommée depuis préfète de région Normandie et de Seine-Maritime), avait confirmé les sanctions administratives qui ont été prononcées contre l'exploitant de la ferme dite des "1000 vaches". Ces sanctions consistaient en une amende de 7800 euros, immédiatement exécutoire et une astreinte journalière de 780 euros qui ne pourra être levée qu'à partir du moment où l'exploitant reviendrait à un seuil autorisé de 500 bêtes. En juillet, les services vétérinaires avaient constaté qu'il avait dépassé le nombre de vaches autorisées : 800 au lieu de 500.

Le tribunal administratif rendra sa décision d'ici à trois semaines.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie 1000 vaches