Aquapôle d'Amiens : le Secours populaire organise du 17 au 21 février l'opération "comme un poisson dans l'eau"

Du 17 au 21 février 2020, 20 enfants de 6 à 10 ans inscrits par l’antenne locale du Secours populaire, vont être accueillis au centre aquatique Aquapôle à Amiens pour apprendre à nager.

A Mers-les-Bains, dans la Somme en 2017
A Mers-les-Bains, dans la Somme en 2017 © FTV/Elise Ramirez
Le risque de noyade est important l'été chez les jeunes enfants qui ne savent pas nager. En prévention, le Secours populaire et la société Récréa renouvellent l'opération "Comme un poisson dans l'eau". 20 enfants âgés de 6 à 10 ans inscrits par l'antenne locale du Secours populaire seront accueillis su 17 au 21 février au centre aquatique Aquapôle à Amiens pour apprendre à nager. Cinq séances leur seront proposées. À l'issue des cinq jours et de l'épreuve test, ils recevront un diplôme. 
 


1 169 noyades en 2018

L'apprentissage de la natation est indispensable pour la sécurité des enfants. La noyade est aujourd’hui la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans. Les chiffres donnés par la Fédération Française de Natation indique qu'un enfant sur deux ne sait pas nager à l’entrée en classe de 6e. 

1 169 noyades accidentelles ont été recensées par l'Enquête Noyades 2018 de Santé Publique France, et 22 enfants sont décédés. Pour des enfants souvent privés de vacances, c'est l'occasion de découvrir les plaisirs des activités aquatiques tout en apprenant à nager. 

Plus de 3 000 enfants issus de familles défavorisées ont bénéficié depuis 2014 de cette opération. L'objectif des stages est de permettre à l'enfant d'acquérir les bases de la nage pour qu'il soit autonome sur 25 mètres. 

Le dispositif "Nager en Hauts-de-France"

Une action menée cet été, à l’initiative du Ministère des sports sur la base de plein air et de loisirs de Cergy-Pontoise, a remis à l’ordre du jour une solution technique innovante identifiée par les services régionaux dénommée : "Centre Aquatique mobile et/ou classe aquatique".
L’inventeur de ce concept unique en Europe s’est engagé à mettre à disposition de la Région Hauts-de-France l’unique prototype existant à ce jour sur une période de 6 semaines du 2 mars au 10 avril 2020. La Région finance cette opération à hauteur de 50 000 €.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société