Goodyear : l'audience de départage fixée au 28 janvier

L'audience doit permettre de délivrer un jugement dans l'affaire rassemblant plus de 800 plaignants, anciens salariés de l'usine Goodyear d'Amiens. Elle aura lieu dans la même configuration que celle d'octobre 2018, délocalisée au Mégacité.

L'audience devant le Conseil des prud'hommes d'Amiens, le 4 octobre 2018 au Mégacité.
L'audience devant le Conseil des prud'hommes d'Amiens, le 4 octobre 2018 au Mégacité. © France 3
En mai dernier, les conseillers prud'homaux chargés de se prononcer dans l'affaire opposant plus de 800 salariés de l'usine Goodyear à leur ancien employeur n'étaient pas parvenu à s'accorder, renvoyant la décision à une audience de départage. La date de celle-ci a été fixée au 28 janvier, a-t-on appris ce lundi 28 octobre, confirmant une information du Courrier Picard. La séance, qui se tiendra de nouveau au Mégacité d'Amiens, débutera à 9h. 
 
La configuration doit être similaire à l'audience qui s'était déroulée le 4 octobre 2018, quatre ans après la fermeture du site du fabricant de pneumatiques situé à Amiens nord. Les plaignants contestent le motif économique de leur licenciement, réclamant ainsi une indemnisation de la part du groupe. Leur avocat, Fiodor Rilov, mettait en avant les bénéfices dégagés par la multinationale l'année de fermeture du site. Une version contestée par la défense de la partie adverse.
 
Après que le jugement a été mis en délibéré, les conseillers prud'homaux - qui, contrairement aux autres juridictions, ne sont pas tenus de délibérer en nombre impair - n'étaient pas parvenus à un accord sur la décision à rendre. Dans ce cas, il est fait appel à un juge du tribunal d'instance, dit "départiteur". La nouvelle audience est alors conduite sous sa présidence. Il sera seul, à son issue, à rendre une décision. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
goodyear économie entreprises justice société