Ils reconstituent la ville d'Amiens sur Minecraft, un projet colossal mené depuis 7 ans : "on essaie de pas lâcher"

Depuis 7 ans, un Amiénois connu sous le pseudo de Zedh74 et trois autres de ses compagnons, reconstituent progressivement la ville d'Amiens sur le jeu vidéo Minecraft. De la cathédrale à la gare, en passant par les hortillonnages et la Maison de la culture, ils passent des heures à poser des cubes avec minutie et rigueur.

Minecraft permet de véritables prouesses techniques et visuelles. En plus de la Grand'Place de Lille, on peut aussi retrouver une reconstitution de la ville d'Amiens sur ce jeu vidéo en ligne, grâce à Zedh74 et trois autres de ses compagnons, Lyne, Flo et Zokoa.

"Mon pseudo se termine par 74 parce que j'habitais un temps en Haute-Savoie, explique Zedh74, qui préfère ne pas divulguer son identité. Je suis d'origine picarde, Amiénois, d'où la reconstitution de la ville dans Minecraft".

Plus de 315 vidéos de reconstitution

L'aventure a très exactement commencé le 12 mars 2017. Depuis, plus de 315 vidéos ont été diffusées sur sa chaîne Youtube, avec une moyenne de presque 3 heures d'enregistrement. Informaticien de base, il est "un peu" en année sabbatique "qui commence à durer !". Il partage son aventure en ligne à travers des lives sur la plateforme de stream Twitch avant de les reposter sur Youtube. 

Zedh74 a toujours "un peu joué aux jeux vidéo et à un moment donné, j'ai découvert ce jeu. Étant jeune, j'étais fan de legos, de jeux de briques, d'assemblage, donc il était naturel pour moi d'y jouer, mais ça peut paraître simpliste vu que c'est juste des cubes".

En réalité, Minecraft est beaucoup plus complexe qu'il n'en a l'air. Pour construire un bâtiment, il faut avoir le sens du détail et chaque cube posé a une utilité. De plus, avoir les dimensions exactes est nécessaire pour que la reproduction soit la plus fidèle possible à la réalité. 

Près d'1,2 million de vues 

La chaîne Youtube de Zedh74 cumule près d'1,2 million de vues depuis sa création en mars 2011. L'informaticien de profession a eu l'occasion de se lancer dans d'autres projets, comme la reconstitution du Titanic "avec Minecraft modé, qui permet de créer des machines et des animations". 

Mais c'est bien sa reconstitution de la ville d'Amiens qui est son œuvre la plus ambitieuse. Il avait d'ailleurs commencé par la cathédrale. "Dans un monde, j'ai reconstitué la cathédrale d'Amiens, en allant miner des trucs, en faisant les échafaudages en mode survie". Dans Minecraft, il existe deux modes différents : "créatif et survie". Le mode créatif permet l'accès "à tous les blocs à volonté, et on peut aussi jouer en mode survie : miner les blocs pour faire les constructions ou encore ajouter des monstres". 

L'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) avait d'ailleurs permis de générer la carte d'une ville pour Minecraft. "À la place des maisons, ils génèrent des cubes, des volumes". Zedh74 a donc placé la cathédrale, "on a les emplacements et il faut tout reconstruire", précise-t-il. 

De la cathédrale à France 3 Picardie

Ce projet est une véritable passion pour ce joueur. C'est aussi une question de "caractère, car on essaie de ne pas lâcher". Zedh74 ne tient pas de moyenne sur le temps qu'il passe sur chaque projet. "C'est assez long, je ne fais pas de statistiques là-dessus, mais il y a quelques heures !", observe-t-il en riant. 

Il n'a pas non plus de programme spécifique, tout est une question de "feeling". Il y a toujours une phase de recherche. "On trouve facilement les plans des vieux monuments avec les dimensions et avec des photos ou autre. C'est comme ça qu'on reconstitue les bâtiments, la cathédrale, c'est facile".

Néanmoins, pour les bâtiments plus récents, "on est obligé de faire des calculs" car les plans ne sont pas forcément disponibles. Ils ont quand même réussi à reconstituer France 3 Picardie (voir la vidéo ci-dessus). "Aujourd'hui, on a beaucoup de choses pour mesurer : les cadastres, la street view de Google, Mappy, Google Earth, qui permettent d'avoir des idées au niveau des dimensions, et une certaine expérience lorsqu'on fait de la reconstitution", conclut Zedh74.