Briouze: des agriculteurs s'opposent à la FNSEA et aux mesures du gouvernement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elise Ferret

Des agriculteurs s'opposent aux propositions gouvernementales et à la FNSEA. Des producteurs de lait indépendants ont tenté de créer une dynamique alternative pour trouver des solutions plus représentatives.

Ils se sont rassemblés hier à Briouze dans l'Orne pour dénoncer des mesures gouvernementales inutiles (abaissement des charges) et s'élever contre la politique du syndicat majoritaire agricole: la FNSEA. Qu'ils soient membres de la Coordination Rurale, de la Confédération Paysanne, des Jeunes Agriculteurs...Eleveurs de l'Orne, du Perche, de la Mayenne, de la Manche...ils étaient tous présents, hier soir.

Xavier Beulin: un céréalier industriel mais pas un éleveur

Dans leur ligne de mire, le plan de reconversion proposé par le président du syndicat, Xavier Beulin. Leur version des faits: l'homme est un céréalier industriel qui ne connait rien à la réalité du terrain et des fermes. Les problèmes des petits éleveurs et producteurs de lait ne sont pas les mêmes que ceux des agriculteurs qui produisent à une échelle industrielle. "On ne va pas demander à un boulanger de défendre un charcutier" s'exclame Mathieu Perrier, membre de l'association des producteurs de lait indépendants.

"On ne va pas demander à un boulanger de défendre un charcutier" Mathieu Perrier, membre de l'association des producteurs de lait indépendants

Les éléveurs indépendants dénoncent la FNSEA et sa vision productiviste 

Au lieu de s'orienter vers une vision productiviste de l'agriculture comme le propose, selon eux, la FNSEA, ils aimeraient que l'on régule les volumes produits en Europe afin de pouvoir faire remonter mécaniquement le prix du lait. Problème: la mesure anti-libérale ne correspond pas, selon ces indépendants, à la ligne du syndicat majoritaire. Une pétition a été lancée suite à ce rassemblement.

La phrase qui met le feu aux poudres

Dans un courriel envoyé aux médias et à notre rédaction par Mathieu Perier le 14 février dernier, pour nous convier à cette réunion, une interview de Mme Christiane Lambert, vice présidente de la FNSEA, sur TV5 le 29 Janvier dernier, est mentionnée et citée en exemple pour définir la ligne de la FNSEA.

"On veut des fermes de 200 ou 250 vaches plus rentables que des fermes de 80 vaches. Martine à la ferme c'est finit! Il existe des fermes de 4700 vaches en Roumanie. Mon fils y travaille. Elles sont dans des conditions remarquables." Christiane Lambert, vice présidente de la FNSEA, sur TV5 le 29 Janvier dernier

Christiane Lambert: vice présidente de la FNSEA

 

Reportage Emilien David et Nicolas Corbard

durée de la vidéo: 01 min 56
Agriculteurs opposés à la FNSEA

Mathieu Perrier: membre de l'association des producteurs de lait indépendants