TÉMOIGNAGE. "Le plus gros combat de ma vie" : atteint d'un cancer, le hockeyeur professionnel Jérémie Romand choisit de parler

Publié le

Il porte le numéro 17 dans l'effectif des Drakkars de Caen. Jérémie Romand, ancien international français, vient d'annoncer sur les réseaux sociaux qu'il souffre d'un cancer des os au niveau du fémur. "Le plus gros combat de ma vie commence" écrit le solide attaquant des Drakkars. Les réactions sont nombreuses.

Jérémie Romand avait rechaussé les patins sous les couleurs des Drakkars de Caen cette année. Après 15 ans dans l'élite, il avait choisi de renforcer l'effectif du club caennais en D1 pour apporter toute son expérience. Un retour contrarié par les blessures depuis le début du championnat et une douleur au genou persistante. Après de multiples examens, le verdict est tombé. Jérémie Romand a annoncé sur les réseaux sociaux qu'il souffre d'un cancer des os au niveau du fémur. 

Quand le diagnostic est tombé, cela a été le coup de massue.

Jérémie Romand

Diagnostiqué le 14 octobre dernier, Jérémie a tout de suite entamé un traitement par chimiothérapie. Il sera opéré bientôt pour enlever la tumeur et se donne une grosse année de soins pour gagner son combat contre la maladie. " Quand le diagnostic est tombé, cela a été le coup de massue. J'ai tout de suite pensé à ma femme et à mon fils de deux ans et demi. Aujourd'hui, cela va mieux, je suis très bien entouré par ma famille, mes amis et par tout le club de Caen. J'ai vite compris que rejouer au hockey serait très compliqué, mais ma priorité n'est pas là. Je veux juste pouvoir remonter un jour sur des patins pour patiner avec mon fils."

J'ai vite compris que rejouer au hockey serait très compliqué, mais ma priorité n'est pas là. Je veux juste pouvoir remonter un jour sur des patins pour patiner avec mon fils.

Jérémie Romand

Joueur des Drakkars de Caen

Tout un club derrière lui 

Depuis son arrivée à Caen, Jérémie a pris une place importante dans le vestiaire des Drakkars. Sa blessure et l'annonce de sa maladie a provoqué un choc dans l'effectif caennais.

Je préfèrerais le voir sur la glace, mais aujourd'hui son combat est bien plus important.

Julien Guimard

Entraineur principal des Drakkars de Caen

Quand son traitement le lui permet, Jérémie Romand vient aux entrainements ou accompagne même ses coéquipiers lors de leurs déplacements en championnat. "Il est venu avec nous à Brest, il était sur le banc, il joue un rôle de deuxième adjoint.  C'est naturel chez lui. En tant que joueur, il travaille toujours pour l'équipe. Il a du charisme et c'est un guerrier" ajoute Julien Guimard. "Quand on appris la maladie de Jérémie, ça a été dur à encaisser pour tout le monde au club. Certains joueurs le connaissent depuis de nombreuses années, mais une fois le choc passé, le groupe a vite réagi et à décidé de lui apporter toute notre énergie. Personnellement, je connais Jérémie depuis qu'il est jeune. Je l'avais déjà entrainé à Rouen quand il était junior. C'est un joueur que j'affectionne, je préfèrerais le voir sur la glace, mais aujourd'hui son combat est bien plus important."

Il y a son club derrière lui mais aussi toute la famille du Hockey sur glace français. Les Gothiques d'Amiens ont eux aussi témoigné leur soutien sur les réseaux sociaux. Tous sont mobilisés pour apporter de la force et du réconfort à l'attaquant des Drakkars. "Le club est extraordinaire avec moi depuis le début. Je ne pouvais pas mieux tomber qu'aux Drakkars de Caen. Je suis très entouré, c'est comme si c'était la famille. C'est vraiment touchantajoute avec une pointe d'émotion dans la voix Jérémie. 

Une carrière riche sur la glace 

Né à Sallanches en Haute-Savoie, Jérémie Romand a chaussé les patins à 2 ans et demi. Sa carrière professionnelle, commencée en 2006 au Havre, l'a très vite amené en Ligue Magnus chez les Dragons de Rouen. En 2010, il rejoint déjà les Drakkars de Caen où il est resté 4 saisons. Ensuite, cet ailier gauche au physique impressionnant a rejoint les Albatros de Brest et les Gothiques d'Amiens qu'il a quitté à la fin de la saison 2021-2022. À 34 ans, l'ailier d'1m92 s'est forgé un très solide palmarès. Deux titres de champion de France avec Rouen, deux victoires en Coupe de France avec Amiens, plus de 500 matches et 150 buts dans l'élite. Avec pour couronner le tout, 35 matchs en Équipe de France. Un parcours impressionnant pour ce guerrier qui s'apprête à livrer le combat le plus important de sa vie. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité