Retour du port du masque et dépistage intensif : Deauville et la Côte Fleurie dans le viseur des autorités sanitaires

L'Agence Régionale de Santé et la préfecture du Calvados mettent en place un plan d'action renforcé dans le secteur de la Côte Fleurie. Les cas positifs à la Covid-19 se multiplient.
La plage de Deauville
La plage de Deauville © BELPRESS/MAXPPP

Depuis plusieurs jours, le taux d'incidence grimpe en flèche dans le département du Calvados. Selon le dernier point épidémiologique de l'Agence Régionale de Santé (publié le 13 juillet dernier), le taux d'incidence était en augmentation de plus de 50% dans le département. "La hausse du taux d’incidence s’explique en partie par la forte croissance de la mutation L452R (portée notamment par le variant Delta) : aujourd’hui, 65,3 % des tests criblés dans la région présentent la mutation L452R", indiquaient mardi dernier les autorités sanitaires. Parallèlement, et au lendemain de l'allocution du chef de l'Etat, le préfet incitait (voire obligeait) de nombreuses communes à annuler les festivités prévues pour le 14 juillet. Un nouveau tour de vis sanitaire entre en vigueur ce weekend.

Dans un communiqué conjoint, le représentant de l'Etat et l'Agence Régionale de Santé annonce la mise en place d'un plan d'action sur la communauté de communes Coeur Côte Fleurie. Une quarantaine de cas positifs à la Covid 19 ont été recensés dans ce secteur durant les 15 derniers jours. Ce plan d'action met l'accent sur le dépistage et la vaccination. Ainsi, un site éphémère de dépistage est mis en place à Deauville, sur les planches, jusqu'au 25 juillet, de 13h à 19h. "En cas de résultat Covid positif, une recherche de mutation sera réalisée dans le cadre de cette opération de dépistage", indique l'ARS.

Côté vaccination, l'offre est également renforcée avec l'organisation ce weekend d'opérations d’aller-vers en vaccination sans rendez-vous :

Le masque redevient obligatoire

En parallèle, ce weekend est marqué le retour du port du masque obligatoire en centre-ville dans les communes les plus touristiques. C'est notamment le cas de Deauville et Trouville.

Cette obligation va au-delà de la communauté de communes Coeur Côte Fleurie. "Pour limiter la propagation du virus, le Préfet du Calvados rend obligatoire le port du masque dans l'avenue de la mer et ses rues adjacentes pour toutes personnes de 11 ans et plus à compter de samedi et jusqu'au 31 août 2021", indique ainsi la Ville de Cabourg, qui rappelle que le non-respect de cette mesure est passible d'une amende de 135 euros. "La population est multipliée par 10 en période estivale. A Cabourg, on passe de 3500 à plus de 35 000 habitants. Le risque est là, à la fois pour les touristes, à la fois pour les habitants", plaide Sébastien Delanoë, adjoint au maire de Cabourg, "Si cette mesure peut nous permettre au moins de maintenir un minimu d'activité, c'est toujours mieux que zéro." Sur ordre du préfet, la station balnéaire a également dû annuler son bal populaire programmé ce vendredi soir et le feu d'artifice prévu ce samedi soir.

Un cluster dans le groupe Barrière à Deauville

A Deauville, le groupe Barrière, propriétaire d'hôtels et de casinos, doit faire face à plusieurs cas positifs à la Covid au sein de ses établissements. Dans un communiqué de presse adressé à nos confrères du Pays d'Auge, l'entreprise confirme "20 cas de Covid-19 au sein des collaborateurs de nos différents établissements à Deauville". Ces salariés positifs ainsi que d'autres collaborateurs cas contacts ont été "isolés immédiatement", assure le groupe Barrière qui annonce également avoir renforcé son dispositif sanitaire (dépistage et vaccination de ses salariés).

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société littoral côte fleurie