Dans le Calvados, le bassin de la Vire est placé en alerte sécheresse

Le préfet du Calvados a pris ce vendredi 21 août un arrêté imposant des restrictions de l'usage de l'eau. Les plus draconiennes s'imposent dans 55 communes, dans le bassin de la Vire, placé en alerte sécheresse.

© PHOTOPQR/L'EST REPUBLICAIN/MAXPPP
Dès le mois de mai dernier, Météo France et le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) tiraient la sonnette d'alarme. Malgré un automne abondamment pluvieux, tous les indicateurs étaient au rouge. L'été 2020 s'annonçait comme une redite de son prédécesseur. Les premières restrictions d'eau ont été mises en place dans les départements de l'Orne et de l'Eure au mois de juillet, le troisième le plus sec enregistré depuis 1946 avec un déficit de pluie de 70 à 75%, selon Météo-France. Le mois d'août ne s'est pas montré plus clément avec un nouvel épisode caniculaire. Et c'est désormais le Calvados qui se voit imposer des mesures de restriction de l'usage de l'eau.
 
La préfecture a pris ce vendredi 21 août un arrêté pour limiter l'usage de l'eau dans le département, comme l'an dernier mais avec un mois d'avance (en 2019, ces mesures avaient été mises en place fin septembre). "Un bilan déficitaire en pluviométrie sur toute la période printanière, avec des précipitations historiquement faibles depuis avril et sur les mois de juin et juillet, a conduit à un état des sols partout plus secs qu’à la normale", indique le représentant de l'Etat. Le Calvados est désormais placé en vigilance sécheresse.

Et comme l'an dernier, la situation est plus préoccupante dans le bassin de la Vire, placé, lui, en alerte sécheresse. "La baisse des débits des cours d’eau est franche sur les secteurs ayant une nappe phréatique d’accompagnement limitée. Des cours d’eau du bassin versant de la Vire et de sous-bassins voisins présentent des assecs rarement constatés." Les importants orages survenus entre le 11 et 16 août "n’ont eu qu’un effet temporaire sur les zones stockant peu d’eau qui
retrouveront rapidement leur situation antérieure
".
 
© Préfecture du Calvados

Si dans une majeure partie du département les usagers sont invités à faire preuve de civisme pour "usage raisonné" de l'eau, les habitants de 55 communes du bassin de la Vire doivent respecter un certain nombre d'intrediction tant que l'alerte n'aura pas été levée, notamment en termes d'arrosage, d'irrigation des cultures ou de nettoyage de bâtiments et de véhicules.
 
© Préfecture du Calvados
Comme le rappelle l'arrêté pris cette semaine par le préfet du Calavdos, toute infraction est passible d'une contravention de cinquième classe soit une amende pouvant aller jusqu'à 1500 euros et 3000 euros en cas de récidive.



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sécheresse météo