• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Danone aide les agriculteurs normands à se convertir au bio

© F3Normandie
© F3Normandie

Rencontre avec un père et son fils agriculteurs en pleine conversion bio dans le pays de Bray. Un changement possible grâce à un des leaders de l’agroalimentaire Danone.

 

Par MR/BD

C’est une opération où tout le monde s’y retrouve. Tout d’abord Danone qui est en train de mettre en place une nouvelle filière bio pour son usine de Ferrières en Bray puis les agriculteurs qui souhaitent pratiquer une agriculture biologique avec les complications que l’on connaît. Pour approvisionner son usine de Seine-Maritime, Danone a donc mis en place des aides pour encourager les agriculteurs dans cette conversion.


Rencontre avec Thomas et Jean-Luc Synaeve éleveurs à la Feuillie prés de Gournay en Bray. L'exploitation familiale où ils travaillent avec leurs épouses est composée  d'un troupeau de 64 vaches laitières et 160 hectares.

Depuis un peu plus d'un an, le père et le fils ont entamé leur conversion à l'agriculture biologique.
Pour Jean Luc, aprés 30 ans  de culture conventionnelle, c'est un véritable défi

On fait plus d’agronomie. Quand on a un raté on ne peut pas se rattraper avec de la chimie. Jean-Luc Synaeve, agriculteur


Le passage au bio s'est accompagné d'une baisse importante des rendements, sur les céréales par exemple ils ont été  divisés par deux. Pour réussir leur conversion, les agriculteurs ont pu bénéficier d'n accompagnement et d'une  aide financière de Danone à qui ils vendent leur lait.

Notre souhait c’est de développer cette zone de collecte autour de Ferrières. On a déjà une dizaine de producteurs bios dans ce secteur. La période de conversion est longue il faut compter 2 ans avant que l’agriculteur puisse être certifié en agriculture bio. Noëlle Poisson, Responsable des relations producteurs et de l'accompagnement chez Danone

Danone aide les agriculteurs normands à se convertir au bio


Danone  paye ainsi 5 centimes supplémentaires le litre de lait même s'il  n' est pas encore considéré comme bio.
Une aide bienvenue pour cette exploitation familiale où travaillent 4 personnes.
 

Si nous n’avions pas l’aide de Danone ça serait beaucoup plus dur financièrement. Thomas agriculteur

 

Pour nous le passage en bio représente une meilleure valorisation de notre lait à terme. Le système que l'on pratiquait il y a 15/20 ans ce n'est plus possible : déjà ce n'est plus le souhait des consommateurs et ce n'est plus l'objectif des agriculteurs de travailler comme cela. On pratique un métier où il faut sans cesse s'adapter. Aujourd'hui on souhaite une agriculture plus propre mais en même temps on veut toujours pouvoir nourrir la planète donc il faut trouver le compromis entre les deux va demander quelques années d'adaptation. Mais à l'heure actuelle on ne peut pas dire qu'on pourra nourrir le monde de manière biologique. Concernant mon installation si je n'avais pas fait cette conversion vers le bio je me serais poser beaucoup de questions.

Interview d'un agriculteur converti au bio grâce à Danone

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview d'un agriculteur converti au bio grâce à Danone

Les + Lus