• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

L'avion qui transportait Emiliano Sala retrouvé

L'avion disparu au-dessus de la Manche à bord duquel avaient pris place le footballeur argentin Emiliano Sala et son pilote a été retrouvé. Les recherches sous marines privées avaient débuté dimanche matin.

Par AFP/L.A./P.L

"Je peux confirmer qu'il a été retrouvé", c'est par ces mots que la porte-parole du Bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB) a annoncé la découverte du monomoteur. Des recherches sous-marines avaient été entreprises dimanche pour retrouver l'avion disparu des radars le soir du 21 janvier au-dessus de la Manche, à une vingtaine de kilomètres au nord de Guernesey.

La porte-parole n'a pas précisé où et quand l'appareil avait été localisé, indiquant seulement que l'AAIB diffuserait un communiqué lundi matin.

David Mearns, dont la société Blue Water Recoveries a été mandatée par la famille du footballeur pour mener les recherches sous-marines, a indiqué sur Twitter que l'épave avait été "localisée tôt dimanche matin", peu après le début de la mission.
    

Emiliano Sala, 28 ans, et David Ibbotson, le pilote, âgé de 59 ans, étaient partis de Nantes (ouest de la France), où l'attaquant évoluait jusque-là, et devaient rejoindre Cardiff (pays de Galles), ville du club avec lequel il venait de s'engager.

Mercredi, l'AAIB avait annoncé que des débris de deux sièges provenant "probablement" de l'avion disparu avaient été retrouvés sur une plage de la commune française de Surtainville, dans le département de la Manche (nord-ouest).
    

Le 26 janvier, la famille d'Emiliano Sala avait annoncé qu'elle allait poursuivre les recherches pour tenter de le retrouver grâce aux fonds récoltés par une cagnotte en ligne, après l'arrêt deux jours plus tôt des opérations de secours coordonnées par la police de Guernesey. Celle-ci jugeait "infimes" les chances de survie du joueur et de son pilote. 
David Mearns, le chasseur d'épaves mandaté par la famille du footballeur argentin,  s'attendait à retrouver des débris d'avion. Finalement, il se trouve à 63 m de profondeur dans un état jugé plutôt satisfaisant. 
 

Le navire affrété par les autorités britanniques est toujours sur zone, au Nord d'Aurigny. Les enquêteurs doivent maintenant déterminer comment ils vont récupérer l'épave de l'avion, tout en sachant que les conditions météo aujourd'hui ne sont guère clémentes. Ensuite commencera un long examen pour comprendre ce qui est arrivé à David Ibbotson et Emiliano Sala le 21 janvier dernier.

    
 

Sur le même sujet

Expo Rockwell Musée de Lisieux

Les + Lus