• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Alençon, les abeilles font leur miel au supermarché

Jason Garitan de la société Uibie a installé plusieurs ruches sur le toit de cet hypermarché situé à Condé-sur-Sarthe
Jason Garitan de la société Uibie a installé plusieurs ruches sur le toit de cet hypermarché situé à Condé-sur-Sarthe

Les apiculteurs investissent de plus en plus le milieu urbain, plutôt épargné par les pesticides. Une société caennaise propose d'installer des ruches sur les toits des entreprises, comme à Condé-sur-Sarthe, où 350 000 abeilles ont élu domicile depuis deux mois sur un hypermarché.

Par CM

C'est ce qu'on appelle un circuit très court. A l'automne prochain, un hypermarché de Condé-sur-Sarthe, près d'Alençon, commercialisera dans ses rayons un miel produit avec ses "employées". Il y a deux mois, 350 000 abeilles ont élu domicile sur le toit de ce grand magasin. La société caennaise Uibie y a installé cinq ruches. Depuis sa création en 2016, elle a équipé les toits d'une quinzaine d'entreprises, notamment dans la zone d'activité du Citis, à Hérouville-Saint-Clair.


Cette installation des abeilles en milieu urbain est loin d'être un cas isolé. Les apiculteurs, confrontés à une surmortalité des colonies, ont investi ces dernières années ce territoire qu'ils jugent plus sain pour leurs ouvrières. "En ville, c'est plus sympa pour elles, elles vont pouvoir trouver des arbres qu'on ne trouve pas spécialement en campagne et surtout plus étalés", explique Jason Garitan, le fondateur de Uibie. Un territoire d'autant "plus sympa" qu'il est relativement épargné par les pesticides et notamment les fameux "néonicotinoïdes" dénoncés par les apiculteurs. En 25 ans la production de miel en France est passée de 35 000 tonnes par an à 9 000 tonnes.


Le directeur du magasin de Condé-sur-Sarthe explique y trouver son intérêt en pouvant proposer à ses clients un miel local. L'enseigne de la grande distribution qu'il représente a installé 230 ruches sur ses toits partout en France. Pour accueillir ces ouvrières ailées, une entreprise doit débourser environs 2 000 euros. En échange, elle bénéficie d'une partie de la production de miel mais cela lui permet aussi de répondre à une norme environnementale (Iso 14-001) et de bénéficier, ainsi, d'une image de marque "écologique".

Reportage de Nicolas Corbard et Damien Migniau

A Alençon, les abeilles font leur miel au supermarché


Intervenants :
Jason Garitan, apiculteur, fondateur de la société Uibie
Laurent Naveau, directeur du magasin Carrefour de Condé-sur-Sarthe

A lire aussi

Sur le même sujet

Eté 2019 dangereux à Acquigny (Eure)

Les + Lus