Féminicide au Havre : les proches de Johanna Tilly espèrent obtenir justice

Publié le Mis à jour le
Écrit par Dominique Durand .

Le procès de l'auteur présumé du meurtre de Johanna Tilly s'ouvre aujourd'hui devant les assises de Rouen pour une durée de 4 jours. Cette jeune femme de 27 ans avait été poignardée au Havre devant ses 3 enfants, par son ancien conjoint. Des faits qui remontent à 3 ans et qui avaient suscité une vive émotion dans la ville. Rappel des faits.

Aujourd'hui, s'est ouvert le procès de l'auteur présumé du meurtre de cette mère de famille. C'était il y a trois ans au Havre (Seine-Maritime) que Johanna Tilly est morte sous les coups de son ex-conjoint malgré plusieurs alertes. Pendant 4 jours, l'homme va être jugé par la cour d'assises de Rouen.

Un procès très attendu par les familles

Ce procès était très attendu, d'une part par la famille de Johanna Tilly. Ses frères et sa mère souhaitent "une réponse exemplaire", nous a indiqué leur avocat. D'autre part, Johanna Tilly était en 2019 la 105e femme tuée par un compagnon ou un ex-compagnon. 

"Il faut qu'il y ait une prise de conscience très importante que les difficultés au sein d'un couple ne peuvent pas être traitées dans la violence. Bien souvent, il y a le silence car les femmes ont la plupart du temps peur de se confier", explique Marie-Annick Puyt-Guérard, avocate des parties civiles.

Lors de ce premier jour de procès, le calme de l'accusé est frappant. A la barre, il a évoqué son enfance au Mali, ses parents, son petit-frère et ses sœurs. Âgé de 40 ans aujourd'hui, le meurtrier présumé se décrit comme quelqu'un de "timide et réservé". Il a déjà reconnu la totalité des faits. C'est seulement lorsqu'il a parlé de ses enfants qu'il s'est mis à pleurer, conscient de ses actes. 

En revanche, la maman de Johanna Tilly n'a pas pu assister à ces échanges. Trop bouleversée, elle a dû quitter la salle. 

Le verdict est attendu jeudi 22 septembre. L'accusé risque la perpétuité. 

Rappel des faits

Lundi 16 septembre 2019, vers 13h, Johanna Tilly reçoit 14 coups de couteau, notamment au niveau du cou, devant ses trois enfants alors âgés de 2, 4 et 6 ans. Les faits se produisent devant le magasin Leader Price situé rue des Briquetiers au Havre.

L'auteur des coups est son ex-conjoint de 37 ans. Il sera interpellé quelques heures après les faits. La victime de 27 ans décède sur place des suites de ses blessures. 

Le couple est en pleine séparation. Quelques semaines avant le drame, en août 2019,  la victime avait déposé une main courante contre son ex-compagnon qui avait été placé en garde à vue avant d'être relaxé. Il n'avait jamais fait l'objet de condamnations. "La jeune femme disait avoir quitté en passant par la fenêtre l'appartement situé au premier étage, ayant été menacée par son compagnon à l'aide d'un couteau ainsi que d'étouffement avec un sac en plastique", indiquait le procureur du Havre dans un communiqué à l'époque. 

Johanna s’était réfugiée à l’Association femmes et familles en difficulté de Normandie (AFFD), une association qui travaille avec des partenaires qui leur offre un complément dans l’accompagnement en matière de justice, de santé ou encore de culture.

Ce féminicide était le 105e en 2019. Johanna aurait eu 30 ans cette année.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité