Le Havre : le LH Forum ouvre sa neuvième édition, qu'est-ce-que l'économie positive ?

La 9e édition du LH Forum se tient ces jeudi 24 et 25 septembre au Havre. L'évenement entend être un outil de mise en relation entre les différents acteurs de l'économie positive. Et ainsi accélerer la transformations des territoires, vers une meilleure prise en compte des générations futures.

Le LH Forum ouvre sa neuvième édition au Havre ce 24 septembre.
Le LH Forum ouvre sa neuvième édition au Havre ce 24 septembre. © LH Forum
Le LH Forum, ou "forum international des villes et des territoires positifs" se tient ces jeudi et vendredi 24 et 25 septembre dans la ville du Havre, pour la neuvième année consécutive. Vous êtes perdus sur ce qu’il représente et ce quoi peut bien faire référence l’économie positive ? On vous explique cet évenement en cinq questions.

Qu’est-ce-que le LH forum ?

Initié par la fondation Positive Planet, en partenariat avec la ville du Havre en 2012, le LH Forum a pour ambition de réunir et présenter celles et ceux qui font jour après jour l’économie positive, et "mettre en lumière les expériences menées dans les villes du monde entier".

Le forum entend ainsi décupler l’impact des acteurs positifs, cela afin d’accélérer la transformation des territoires vers une meilleure prise en compte de l’intérêt des générations futures.

Seront présents, des maires et représentants d’agglomérations, départements et régions du monde entier, de même que des chefs d’entreprises, dirigeants politiques, responsables d’ONG et d’associations, entrepreneurs, acteurs locaux, artistes, économistees, scientifiques, "mais également les plus jeunes et le grand public".

Quel est le programme pour cette édition ?

Le forum se tient cette année encore au Havre, jeudi 24 et vendredi 25 septembre, à la scène nationale Le Volcan (8 place Oscar Niemeyer). Pour la première fois, l'événement est également disponible en direct sur la chaîne Youtube de l'organisation. Une édition de deux jours – contre trois l’année précédente -, dédiée à une thématique : "les territoires en première ligne pour réinventer le monde". 

"Alors que les territoires ont été particulièrement mobilisés pour répondre à l’urgence de la gestion de crise, les municipalités doivent aujourd’hui plus que jamais démontrer un réel engagement dans la transition vers une économie positive. La rentrée sera un moment favorable pour accélérer cette transition à l’échelle locale, afin d’assurer à tous un cadre de vie satisfaisant et de mieux préparer l’avenir", détaille le communiqué du LH Forum 2020.

En tout, 15 tables rondes sont prévues, 10 ateliers, 3 projections, et 70 intervenants. Parmi ces derniers, entre autres : Jacques Attali, président de Positive Planet, Xavier Bertrand, président de la région Haut-de-France, ou encore Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée des personnes handicapées.

→ Pour suivre le LH Forum à distance en direct :Pour accéder au programme complet du LH Forum 2020 : cliquez ici.

L’économie positive, concrètement, c’est quoi ?

Concrètement, l’économie positive est une économie durable, qui rassemble toutes les entités produisant biens et services - marchands ou non-marchands - pour répondre aux besoins de la société actuelle sans mettre en danger ceux des générations futures.

Le concept s’attache ainsi à l’idée que notre modèle économique actuel aura bientôt, ou pour certains, a déjà, atteint ses limites. 

Pour ses promoteurs, l’économie "individualiste", fondée sur le court-terme, n’est plus compatible avec la réalité actuelle, et est intimement liée à diverses crises, aussi bien financières, qu’économiques, mais également sociales et environnementales.

Depuis quand parle-t-on d’économie positive ?

 Arthur Rimbaud aurait été le premier à faire usage de cette expression dans une lettre adressée à Paul Demeny en 1871.

"Je veux travailler libre : mais à Paris, que j'aime. Tenez : je suis un piéton, rien de plus ; j'arrive dans la ville immense sans aucune ressource matérielle […] Je vous ai prié d'indiquer des occupations peu absorbantes, parce que la pensée réclame de larges tranches de temps. Absolvant le poète, ces balançoires matérielles se font aimer. Je suis à Paris : il me faut une économie positive !", écrit alors le poète, bien décidé à ne pas se laisser dans une vie et un travail ordinaire.

Le terme d’économie positive refait surface plus d’un siècle plus tard, au début des années 2000. En 2012, François Hollande, alors président de la République, commande à l’économiste et président de la commission pour la libération de la croissance française Jacques Attali un rapport sur la situation de "l’économie positive" en France.

Ce dernier, publié en septembre 2013, répertorie 45 propositions, formulées par des experts de diverses disciplines (économistes, sociologues, scientifiques…)

Avec l’idée d’impulser une transition vers une économie fondée sur "l’intérêt général et l’intérêt des générations futures", et mettre ainsi fin au "court-termisme", c’est-à-dire privilégier des gains immédiats sans tenir compte des résultats futurs.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie écologie environnement baie de seine