Le Havre : le retour des cargos à voile

19 mai 2020 – Le Havre : déchargement de sacs de café venant de Colombie et transportés par bateau à voile / © Isabelle Ganne / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
19 mai 2020 – Le Havre : déchargement de sacs de café venant de Colombie et transportés par bateau à voile / © Isabelle Ganne / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

Partie de Colombie,  la goélette "De Gallant" est arrivée au Havre avec une cargaison de café. D'autres transports de marchandises à la voile sont prévus en attendant la construction de modernes "voiliers-cargos"
 

Par Richard Plumet (avec Anne-Laure Meyrignac)

Animation insolite et inhabituelle hier (mardi 19 mai 2020) dans le port du Havre, au pied de l'école maritime, bassin de l'Eure. Dans une sorte de retour dans le passé, les dockers ont refait les gestes des anciens pour décharger à la force des bras, comme dans les années 80, des sacs de cafés stockés dans la cale d'un bateau.  

Comme du temps où, à deux pas de là, dans les docks Vauban du quai Frissard (avant la transformation en centre commercial), s'entassaient, amenés à main, des dizaines de milliers de sacs de café, sur lesquels veillaient une équipe de chats…
VIDEO : 150.000 sacs de café dans les docks du Havre  ! Evocation de la "Route du café" en 1993 dans Thalassa (Archives INA)

Le bateau amarré quai du Cameroun est un vieux gréement, comme les voiliers que l'on voit dans les rassemblements comme l'Armada de Rouen ou les Tonnerres de Brest. Mais cette goélette du nom "De Gallant"  n'est pas là pour la parade : elle est venue de Colombie à la voile avec à son bord du café bio.
19 mai 2020 : les dockers du Havre à la manoeuvre pour décharger "à l'ancienne" des sacs de café de la cale d'un voilier / © Isabelle Ganne / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)
19 mai 2020 : les dockers du Havre à la manoeuvre pour décharger "à l'ancienne" des sacs de café de la cale d'un voilier / © Isabelle Ganne / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)



Retour vers le futur

Au-delà de l'aspect "reconstitution historique" de cette escale (du temps d'avant les conteneurs et des grues cavaliers) il s'agit pour l'armateur d'imaginer le futur avec le retour du transport maritime par des cargos à voile de nouvelle génération :

"Aujourd'hui nous sommes affréteurs d'un vieux gréement, d'un voilier de travail, qui nous permet d'importer 12 tonnes de café, un volume qui est vraiment minuscule."

Mais demain, sur des voiliers-cargos de 70 mètres de long et de 1000 tonnes de capacité, nous importerons plusieurs milliers de tonnes de café et d'autres produits tous les quinze jours de, et à partir du Havre.
- Grégoire Théry, responsable du développement de TOWT - Transport à la voile

Le Havre prépare un retour des cargos à voiles
VIDEO : le reportage d'Anne-Laure Meyrignac et Isabelle Ganne (montage : Alexis Delahaye)  
 
 

Pour un transport moins polluant

L'idée de transporter, de manière rentable des marchandises avec des bateaux à voile vient de Bretagne. Partant du constat que les 50.000 bateaux de fret qui sillonnent aujourd'hui les mers se déplacent en brûlant du carburant très polluant Guillaume Le Grand, a imaginé il y a une dizaine d'années "utiliser la force du vent pour dessiner les contours d’une logistique maritime sobre en carbone".

Persuadé que  "le transport à la voile offre des perspectives de développement économique et d’innovation" il a créé à Douarnenez une société de transport à la voile du nom de TOWT (Transocéanic Wind Transport).
Après avoir armé de vieux voiliers de travail (comme celui qui a fait escale cette semaine au Havre), la société bretonne a pour projet la construction de grands navires à voile de conception moderne qui selon son promoteur seraient une  "alternative aux porte-conteneurs conventionnels, optimisée que cela soit en terme de fiabilité, de coûts, de transparence environnementale et d'impact commercial et marketing, dans une démarche de transport écoresponsable zéro-carbone".

Le premier de ces nouveaux navires écologiques devrait être opérationnel en 2022.
Présentation du projet du "Voilier-Cargo" de TOWT
La société bretonne Twot, qui transporte et commercialise toute une gamme de produits sélectionnés et labellisés (cafés, thés, rhum, chocolat…) prévoit de s'installer au Havre (dans le Hangar O) pour gérer de nouvelles lignes maritimes transatlantiques et y développer des activités d'exportations d'huile d'olive, de vins et de spiritueux.  


Un choix environnemental

Le port du Havre soutient cette initiative de transport décarboné et a déjà diminué de moitié les droits de port de ces cargos à voile.

Reste à développer les marchés et à convaincre tous les acteurs de la filière logistique que le transport à la voile, qui ne pollue pas, est un choix d'avenir. Même si, en 2020, il coûte cinq fois plus cher…  

"L'idée c'est d'arriver à l'importation d'environ 4 à 5000 tonnes de café par transport à la voile d'ici 2025,  soit plus de 50% des cafés importés par la société Balco"

Le transport à la voile c'est un transport qui coûte cher. Mais si on veut faire changer les choses, il faut à un moment, avancer et accepter qu'un transport plus propre est un transport qui peut coûter plus cher. Plus cher financièrement parlant, mais ça coûtera beaucoup moins cher à la planète…
- Alexandre Bellangé, directeur général de Belco, importateur de café

 
Les nouvelles lignes maritimes prévues pour le transport de café au Havre par cargo à voile / © J. Matz / France Télévisions
Les nouvelles lignes maritimes prévues pour le transport de café au Havre par cargo à voile / © J. Matz / France Télévisions

Le Havre : au temps des "brûleurs-pirate" de café

Saviez-vous que café est le 2eme produit échangé dans le monde juste après le pétrole ? Le port du Havre est toujours le 1er port français importateur de l'"or vert". Les receveurs de café, les négociants, les torréfacteurs font toujours partie de l'histoire de la porte Océane.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus