Une styliste cherche ses mannequins pour sa future collection inspirée du Havre

Plus sur le thème :

Figure de "l’upcycling", qui consiste à transformer des vêtements usés ou dépassés en des pièces uniques et détonantes, Maroussia Rebecq va consacrer une collection à la ville du Havre. Un casting est organisé dès demain pour débusquer ses futurs mannequins.

Et si vous deveniez mannequin le temps d’une journée ? Pour tenter votre chance, pas la peine de faire une taille 36 : "on cherche à déconstruire la beauté classique et lisse de la publicité. Des profils variés, des corps différents", décrit Maroussia Rebecq, styliste d’une future collection inspirée de la ville du Havre, dont elle est tombée sous le charme.

Dès demain à partir de 14h30 et jusqu’au 22 avril, vous pouvez vous rendre au Hangar Zéro pour tenter votre chance. Les profils retenus pourront défiler le 24 juin prochain à l’occasion du festival Un Été Au Havre, dans un lieu encore tenu secret.

On va chercher le caractère, l’unicité, la diversité : des grandes oreilles, des nez pointus, des regards perçants, des gens qui ont envie de porter un projet comme celui-ci, qui ont envie d’être des figures de mode décalées, d’incarner une beauté différente. Tous les âges, toutes les couleurs, tous les formats !

Maroussia Rebecq

à France 3 Normandie

L’artiste est à pied d’œuvre depuis ce matin pour imaginer sa collection : le vêtement doit s’adapter à la personne qui le porte. Et le défilé, raconter une histoire. "Le Havre est une ville industrielle et portuaire", explique Maroussia Rebecq. "J’ai imaginé des conteneurs vides, qui nécessiteraient de trouver d’autres moyens de subsistance. Par exemple, dans les poubelles ! Je suis partie d’un point de départ créatif : des vêtements de travail, ‘coolisés’. Un mélange de travail, de fête, de ‘streetwear’, de deuxième main. Une collection punk et joyeuse."

"L'upcycling", une alternative à la fast fashion

C'est Gaël Charbau, directeur artistique d’Un Été Au Havre, qui a convié la styliste à imaginer une collection décalée et écoresponsable. Les vêtements, de seconde main, ont été sélectionnés par Le Grenier, une entreprise havraise d'insertion. Leur transformation mixe les savoir-faire : "C'est un travail collectif. J'ai accueilli un spécialiste des nœuds marins, du ramendage [la réparation des filets de pêche, ndlr], et des jeunes filles en école de mode", détaille la styliste.

Fondatrice de la marque Andrea Crews, spécialisée dans le réemploi, Maroussia Rebecq travaille déjà la seconde main depuis vingt ans. "J’ai organisé mon premier défilé en 1999. J’étais étudiante aux Beaux-Arts", se souvient la créatrice.

Andrea Crews est le fruit d'un regard critique sur la surconsommation. Et l'upcycling, "une nécessité écologique". "On n’est pas obligé de s’habiller chez Zara pour exister. Mon propos fondamental est là : comment être le plus heureux possible avec ce que l’on a déjà, embrasser une sobriété heureuse ?"

Reste à patienter encore un peu avant de découvrir le résultat. "Je développe toujours des collections inspirées par le moment présent. Au Havre, il y a cet énorme flux de marchandises, ces conteneurs, ces poubelles", souligne Maroussia Rebecq. "Un contexte contemporain sur lequel je porte un regard à la fois critique et bienveillant, qui me permet de raconter plein d’histoires symboliques et poétiques grâce à la mode."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité