Retour sur le 6ème anniversaire de commémoration de l’attentat de st Etienne et du martyr du Père Hamel

Publié le
Écrit par Mathilde Riou .

Il y a 6 ans, le père Jacques Hamel était tué dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. L’émotion est toujours intense en cette date du 26 juillet. Retour sur les commémorations.

Dès lundi 25 juillet, fidèles et pèlerins ont pu se recueillir lors d’une veillée de prière en mémoire du martyre du Père Jacques Hamel et des victimes du terrorisme en l’église Saint-Étienne. Ce mardi 26 juillet, date anniversaire de la mort du prêtre, une marche silencieuse a réuni une centaine de personnes, empruntant le chemin quotidien du père Hamel depuis le presbytère vers l’église.

A 9h00, Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen, a présidé la messe puis à l’issue de l’office religieux, un rassemblement a eu lieu devant la stèle pour la paix et la fraternité.

La municipalité de Saint-Etienne-du-Rouvray avait organisé une cérémonie républicaine pour la paix et la fraternité en hommage au Père Jacques Hamel.

Cette commémoration est la première depuis le procès du début d'année 2022 où trois personnes ont été condamnées à des peines de 8 à 13 ans de prison pour « association de malfaiteurs terroristes » par la cour d’assises spéciales de Paris, les deux auteurs ayant été tués abattus par la police.

«Nous avons eu une cérémonie particulièrement recueillie ce matin, confie Monseigneur Lebrun. Il y a 6 ans, c’était déjà un mardi et l’Eglise catholique avait déjà les mêmes textes à lire, à recevoir en particulier cette parabole de Jésus qui parle de l’ivraie et du bon grain : c’est-à-dire la bonne et la mauvaise plante qui sont mélangées et Jésus demande d’attendre avant qu’elles soient séparées car il avait toujours l’espérance que le mauvais devienne meilleur. C’était pour moi très émouvant après avoir vécu un procès des terroristes islamistes qui étaient liés aux assassins du père Jacques Hamel. C’est l’honneur de notre pays de rendre justice envers ceux qui commettent des crimes. Ça nous a permis de recueillir des détails qui ne sont pas anodins. Je pense à cette jeune auxiliaire de police qui était au centre d’appel de secours. Elle était originaire de Saint-Etienne-du-Rouvray. Elle voyait que les secours partaient à l’autre église et grâce à son intervention les secours ont pu arriver à temps pour sauver la vie de Guy Coponet. Ce procès nous aide à faire notre deuil, même si c’est difficile à faire. Car le père Jacques Hamel est plus vivant que jamais ». 

Deux salles pour accueillir les pèlerins en 2025

Le diocèse de Rouen a lancé une souscription pour mieux accueillir les nombreux pèlerins qui viennent prier ou encore remplir le livre d’or situé dans l’église Saint-Etienne.

« On a déjà anticipé ce phénomène s’il y a une béatification qui est prononcée à l’égard de Jacques Hamel, précise Joachim Moyse, maire de Saint-Etienne-du-Rouvray. Nous avons fait des études pour réaménager de façon qualitative l’espace autour de l’église : à la fois le parvis mais aussi la place de l’église pour avoir la possibilité de stationnement et de l’accueil de cars et tout cela dans un environnement végétalisé. » 

Une souscription est ainsi lancée à l'occasion des sixièmes commémorations de l'attentat, pour créer un espace dédié pour les pèlerins. L'espace sera contigu au presbytère où vivait le père Hamel, à quelques centaines de mètres de l'église Saint-Etienne. Un projet qui tient à cœur à Monseigneur Lebrun, archevêque de Rouen : « le père Jacques Hamel a exercé son ministère dans la simplicité, dans la joie, la fidélité jusqu’au bout jusqu’au don du martyr. » Il souhaite que ces lieux de pèlerinage reflètent l’image du père Hamel et son parcours spirituel notamment grâce à une exposition permanente.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité