Armada de Rouen 2023 : les prix des locations de logements explosent

Plateformes, hôtels, auberges, les hébergeurs en profitent pour augmenter drastiquement leurs tarifs du 8 au 18 juin pendant le rassemblement de grands voiliers à Rouen. Sur Airbnb, les prix peuvent atteindre des sommes astronomiques.

Cette année à Rouen, 6 millions de visiteurs sont attendus pour cette 8e édition de l’Armada qui aura lieu du 8 au 18 juin. L’occasion pour les agences immobilières d'augmenter les prix. Située à 30 kilomètres en aval de Rouen, cette petite maison en bord de Seine est louée à 700 euros la semaine pour l’Armada. Le double du prix habituel.

"Ce qui plaît réellement aux locataires, c'est la vue en première loge sur les bateaux qui passent. Ici, ce ne sera pas bondé comme à Rouen, c'est plus qualitatif"

Daphné Beraux, gérante de l'agence immobilière Beraux

Sur Airbnb, une nuit dans un logement pour 2 personnes coûte à cette période 240 euros la nuit. Mais les prix peuvent atteindre des sommes astronomiques, comme par exemple ce studio à 3514 euros la nuit dans le centre.

Julien Lenderpergt gère une cinquantaine d’appartements du centre-ville loués sur cette plateforme. Il conseille aux propriétaires de doubler leur prix à la nuit.

"C'est un événement très particulier qui arrive tous les 4 ans. Les stations de ski augmentent bien leurs prix l'hiver comme les campings pendant les vacances, là ça va être la même chose. Il y a une très forte demande donc forcément les prix suivent.

Julien Lenderpergt, gérant de la Conciergerie de la Seine

Sur les conseils de cette conciergerie, Guillaume Sanclot a trouvé des locataires même en doublant ses tarifs. Ce propriétaire de 2 appartements en profitera pour réaliser des travaux mais il tient à relativer. "Je vais toucher des bénéfices certes mais ici on n'est pas à Méribel ou au Cap-Ferret. L'événement se tient sur une période de 10 jours tous les 4 ans donc je ne vais pas devenir millionaire. Il ne faut pas non plus exagérer"

Mais tous ne suivent pas cette tendance à la hausse. Par exemple, cette gérante d'un hôtel 2 étoiles en plein cœur de Rouen n’augmente que de 30% le prix de ses chambres, entre 130 et 150 euros la nuit.

J'ai des gens qui m'appellent et qui trouvent déjà que le prix de mes chambres est cher. Je leur dis : "Mais regardez ailleurs, vous verrez bien". Je trouve cela dingue de tripler ou de quadrupler le tarif. Ce n'est pas normal.

Emmanuelle Lavenu, gérante de l'hôtel du Vieux Carré

Quant aux taux d'occupation, l'Office de tourisme de Rouen vient de sortir une enquête. En se basant sur les réponses de 15 hôtels, les taux d'occupations sur les 10 jours de l'événement atteignent 65% le 25 mai. Certains hôtels sont quasi complets, d’autres ont des taux d’occupation allant de 40 à 60%. Les week-ends sont plus chargés mais il reste toujours des disponibilités. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité