Des policiers supplémentaires à Rouen et Elbeuf

Publié le
Écrit par Richard Plumet
Un équipage de Police-Secours de Seine-Maritime lors d'une intervention de nuit
Un équipage de Police-Secours de Seine-Maritime lors d'une intervention de nuit © Didier Meunier / France Télévisions

Après Le Havre, Vernon et Evreux, les effectifs de la police nationale de Rouen (Seine-Maritime) devraient être renforcés par l'arrivée de 60 nouveaux fonctionnaires.

C'est par un communiqué en date du 19 octobre 2021 que des députés LREM de l'agglomération rouennaise ont annoncé l'arrivée de fonctionnaires de police supplémentaires.

Damien Adam, Annie Vidal et Syra Sylla (qui avait réalisé des stages "d'immersion" auprès des policiers rouennais) ont annoncé, dans le contexte de leur "attachement à renforcer la sécurité de tous" qu'après une analyse des besoins réalisée par la préfecture de la Seine-Maritime, "le ministre de l’intérieur Gérald Darmanin vient de nous annoncer l’affectation de 60 policiers supplémentaires à la circonscription de sécurité publique de Rouen-Elbeuf qui regroupe 33 communes de la Métropole de Rouen soit environ 435.000 habitants au 1er semestre 2022."

Au lendemain de cette annonce, à  Rouen, le syndicat Alliance Police Nationale exprime sa satisfaction : 

On est content de cette annonce  et d'avoir des postes supplémentaires car on travaille à flux tendu et il faut renforcer les unités "primo-intervenantes" de Police-Secours et augmenter la présence de la police nationale sur la voie publique, ce qui avait été délaissé ces dernières années".

Karim Bennacer,
représentant du syndicat Alliance Police Nationale

Karim Bennacer tient par ailleurs à saluer le soutien et la détermination des maires de la métropole Rouen Normandie, et notamment Julie Lesage maire de Grand-Couronne et Djoudé Merabet maire d'Elbeuf-sur-Seine, pour avoir interpellé à plusieurs reprises le préfet de la Seine-Maritime et le ministère de l'Intérieur sur la question du manque d'effectifs de la police nationale dans le secteur Rouen-Elbeuf.

►  Lire plus bas la réaction du syndicat Unité-SGP-Police

Une demande répétée des élus

En décembre 2020, 22 maires de l'agglomération rouennaise avaient écrit au ministre de l'Intérieur "pour l'alerter sur l'insuffisance des moyens alloués à la police nationale pour assurer la sécurité  de nos villes et quartiers."

Même mobilisation des élus de la métropole rouennaise en avril 2021, après l'annonce de renforts de policiers au Havre et dans l'Eure mais pas à Rouen. Dans un communiqué publié le 20 avril, Nicolas Mayer-Rossignol, le maire de Rouen et président de la métropole Rouen Normandie exprimait alors son mécontentement : "Des renforts de policiers au Havre et à Bolbec et (dans l'Eure), mais pour Rouen et son agglomération, 500.000 habitants, la première de Normandie et la 8ème de France... rien, zéro !"
"Faut-il un drame pour que le Gouvernement se préoccupe des effectifs de police nationale dans la Métropole Rouen Normandie ? En avril 2019, le Ministre de l’Intérieur avait annoncé 36 policiers supplémentaires pour l’agglomération de Rouen. Deux ans plus tard, l'essentiel de ces renforts promis n'est toujours pas arrivé".

Au lendemain de l'annonce, par les députés LREM, de l'augmentation des effectifs policiers, des élus se "réjouissent de voir leurs nombreuses alertes enfin entendues" indiquant au passage l'avoir appris par la presse et précisant que "cette annonce doit être confirmée par l'Etat."

Dans un communiqué 20 maires, dont Nicolas Mayer-Rossignol, rappelle que depuis les alertes du printemps, des faits-divers se sont succédés sur le territoire métropolitain rouennais :
"A Sotteville-lès-Rouen, où un jeune est mort dans le cadre d’une rixe. A Saint-Etienne-du-Rouvray, où un jeune enfant a perdu la vie…A Canteleu, le récent démantèlement d’un important réseau de trafiquants a aussi mis en lumière la solitude d’une maire qui n’a jamais cessé de demander une présence renforcée de l’Etat et de la Police pour lutter contre le fléau de la drogue, en vain."

Aujourd’hui, nous sommes –enfin !- entendus.
Nous serons désormais vigilants pour que ce nouvel engagement soit réellement mis en oeuvre. Nous sommes malheureusement habitués aux engagements sans lendemain en la matière : en 2019, le ministre de l’Intérieur avait promis 36 renforts policiers qui ne sont jamais venus. Espérons pour notre territoire que ce ne sera pas le cas cette fois-ci."

Nicolas Mayer-Rossignol,
maire de Rouen et président de la métropole Rouen Normandie

"60 policiers ? Un bon début, mais on attend le reste"

Réagissant à l'annonce de l'arrivée de  policiers supplémentaires à Rouen et Elbeuf, Frédéric Desguerre, secrétaire national délégué pour la zone ouest du syndicat Unité-SGP-Police, précise qu'il a rencontré personnellement à plusieurs reprises Gérald Darmanin pour lui donner un état des lieux de la police nationale à Rouen.

Le responsable syndical est  satisfait du renfort de ces 60 nouveaux policiers :
"C'est une première vague, c'est un bon début, mais on attend le reste pour être à l'étal sur les effectifs qu'on avait en 2017. C'est un petit souffle d'air et on attend avec impatience tous ces effectifs pour renforcer nos pauvres collègues qui arrivent au bout du rouleau."

Rappelant qu'il manque des policiers dans tous les services, il explique qu'il y a cependant des priorités à Rouen-Elbeuf :
"Je pense que l'urgence, c'est de renforcer les services de voie publique, c’est-à-dire les équipages de Police-Secours, qui sont les "primo-intervenants" sur toutes les infractions (tapages, violences à domicile, vols avec effraction…), pour donner un service public décent à la population rouennaise et elbeuvienne. Il va aussi falloir faire une savante répartition entre les gens de voie publique qui souffrent énormément et ceux de l'investigation qui sont également en manque d'effectifs pour traiter les procédures."

A Rouen, les équipages de Police qui sont actuellement deux ou trois pour toute l'agglomération, devraient remonter à six ou sept pour effectuer efficacement nos missions"

Frédéric Desguerre,
secrétaire national délégué pour la zone ouest du syndicat Unité-SGP-Police

Les 60 policiers supplémentaires devraient arriver  au premier semestre 2022 avec des mutations de fonctionnaires "aguerris" en provenance  d'autres villes (comme Paris) et des fonctionnaires sortant d'écoles de police.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.