REPLAY. Réforme des retraites : la mobilisation en Normandie ce samedi

Les syndicats avaient annoncé des "rassemblements locaux de proximité" ce week-end après le recours au 49.3 du gouvernement pour faire passer sa réforme contestée des retraites. En Normandie, des manifestations sont prévues à Rouen, Caen, Le Havre, ou encore Évreux. Suivez-notre direct toute la journée du samedi 18 mars.

Après le recours au 49.3 du gouvernement jeudi 16 mars, l'intersyndicale a appelé à des rassemblements samedi 18 et dimanche 19 mars, ainsi qu'à une 9ème journée de grèves et de manifestations jeudi 23 mars. Deux motions de censure ont par ailleurs été déposées pour tenter de renverser le gouvernement. L'une par le groupe Libertés, Indépendants, Outre-mer et Territoires (LIOT), l'autre par le Rassemblement national (RN). 

En Normandie, après une journée marquée par des blocages et des manifestations vendredi, la mobilisation contre le projet de réforme se poursuit samedi 18 mars. Une journée de contestation à suivre en direct sur le site de France 3 Normandie. 

Des manifestations un peu partout en Normandie

Une manifestation composée d'environ 1 500 personnes est partie à 10h de la mairie du Havre, en Seine-Maritime. Une partie d'entre eux est partie en manifestation sauvage en milieu de matinée avant de rejoindre la manifestation officielle un peu plus tard.  "La violence d'Emmanuel Macron et d'Elisabeth Borne va se faire ressentir, malheureusement, dans la rue. C'est ce qu'on craint. La balle est dans son camp, s'il veut apaiser les choses, il retire sa réforme", a déclaré à notre micro Fabien Gloaguen, représentant FO.

durée de la vidéo : 00h00mn12s
Fabien Gloaguen, réprésentant FO. ©France Télévisions

"Il a pris les gens pour des cons. Voilà le résultat : les gens sont en colère et il ne va pas dire qu'il ne voit pas cette colère", a réagi une manifestante, excédée. La manifestation a réuni 1 000 personnes à son départ selon la préfecture de Seine-Maritime, et 600 personnes dans le cortège. 

Une autre est partie de la préfecture de Caen, dans le Calvados, à 14h et traverse le centre-ville. Les manifestants sont déterminés.

À Rouen, en Seine-Maritime, une manifestation est partie à 12h de la place de l'Hôtel de ville. Elle a réuni 850 personnes selon les syndicats, 380 au plus fort selon la préfecture de Seine-Maritime.

Des manifestants se sont introduits dans le centre commercial de Saint Sever malgré les rideaux baissés. Une action spontanée motivée par la colère suite au recours au 49.3. "Il y a une nouvelle vague de colère parmi les jeunes, parmi une partie de la population qui n'a pas forcément fait grève, qu'on n'a pas vue sur les blocages", souligne Gérald Le Corre de la CGT du 76. 

Des manifestations déclarées par les syndicats. Un rassemblement est également partie à 14h de la place Armand-Mandle à Évreux, dans l'Eure. 

Pas de blocage à la raffinerie TotalEnergies avant lundi

Alors que la CGT avait annoncé vendredi que la raffinerie TotalEnergies de Gonfreville-l'Orcher, près du Havre, en Seine-Maritime, serait peut-être mise à l'arrêt dès ce weekend, le secrétaire général de la CGT de la plateforme de Normandie, Alexis Antonioli, a déclaré à l'AFP que l'arrêt des installations "a débuté vendredi soir". 

Le blocage dur, et donc l'arrêt total de la raffinerie, est prévu pour lundi 19 mars et devrait probablement durer plusieurs semaines d'après les syndicats. Une assemblée générale est prévue lundi à 17h.