Lubrizol : de nouveaux résultats d'analyses communiqués à la 7e réunion du Comité de la transparence et du dialogue

Une première réunion d'après  confinement était organisée ce vendredi 5 juin 2020 à la préfecture de Rouen pour continuer d'aborder les conséquences de l'incendie de l'usine chimique 
 

Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen le 26 septembre 2019 vu du ciel par un drone des sapeurs pompiers de Seine-Maritime
Incendie de l'usine Lubrizol de Rouen le 26 septembre 2019 vu du ciel par un drone des sapeurs pompiers de Seine-Maritime © SDIS 76

Administrations, services de l'Etat, élus et associations étaient de retour ce vendredi matin (pour la plupart sans porter de masque) dans une grande salle de la préfecture de Rouen pour participer à la 7e réunion du "Comité de la transparence et du dialogue" des suites de l'incendie de l'usine chimique Lubrizol survenu en septembre 2019.

Cette réunion avait lieu le lendemain de la publication du  rapport de la commission d'enquête du Sénat sur l'incendie Lubrizol, rapport qui "épingle le rôle de l'Etat" dans cette catastrophe. ( ⇒ Lire plus bas)

Hervé Maurey, sénateur de l'Eure et président de cette commission expliquait ce matin sur l'antenne de la radio France Bleu Normandie que dans ce rapport figurent une quarantaine de mesures à mettre en œuvre, même si, lors de cet incendie, "le préfet a pris de bonnes décisions".

La publication du rapport de la commission d'enquête du Sénat n'était pas à l'ordre du jour du Comité de la transparence et du dialogue.

A la fin de la réunion, répondant à une question de la rédaction de France 3 Normandie Pierre-André Durand, le préfet de Normandie, a réagi et précisé qu'en parallèle des deux commissions d'enquête parlementaires (celle de l'Assemblée nationale et celle du Sénat) "l'exécutif a diligenté deux rapports inter-inspections de retours d'expérience : un en janvier 2020 et un second en fin d'année avec l'annonce par le gouvernement d'un second train de mesures"

Lubrizol : réaction du préfet au rapport du Sénat

VIDEO : S. Gérain et F. Bollez

 

Riverains, pollution des sols et enquête de santé

• Odeurs

Parmi les points abordés lors de cette 7e réunion il y a eu celui de la situation des riverains de l'usine incendiée. Plus de 7 mois après, des habitants de Petit-Quevilly subissent encore de désagréables dégagements d'odeurs. C'est la conséquence des travaux en cours sur le site.

Travaux qui vont continuer jusqu'à fin septembre avec la suite du chantier de dépollution des bâtiments et des terrains. Une meilleure information de ces riverains est envisagée.

► Retrouvez ici toute l'actu "Lubrizol" en un clic avec tous nos derniers articles

 

• Santé

Dans les prochaines semaines, l’Agence nationale de santé publique va lancer une grande étude pour évaluer l'impact sanitaire de l'incendie de l'usine chimique et de ses conséquences sur la population.

• Pollution des sols

Régulièrement évoqués lors des précédentes réunions du comité, les résultats des analyses des sols et des végétaux des communes survolées par le panache de fumée ont été complétés.

Il restait à connaître les analyses concernant les 111 communes restantes, soit la totalité des communes situées sous les fumées le 26 septembre 2019.

Comme pour la première série de mesures, la pollution constatée n'est pas en lien avec l'incendie de l'usine Lubrizol, mais, a précisé Olivier Morzelle, directeur de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Normandie), avec des pollutions "historiques" et locales plus anciennes, comme la présence de plomb, vestige des activités industrielles des siècles précédents.

Incendie Lubrizol : pas de pollution des sols sous les fumées

VIDEO : Félix Bollez
 

• Indemnisations

"C'est flou et compliqué ! " Cette remarque d'un représentant du syndicat agricole la Confédération Paysanne résume bien la difficulté de savoir précisément où en sont les indemnités versées par l'entreprise américaine Lubrizol aux agriculteurs, éleveurs et maraîchers qui ont déposé un dossier.

Surtout qu'en échange d'une indemnisation (jugée par beaucoup d'un montant trop faible) il est demandé de renoncer "définitivement et irrévocablement à toute réclamation, instance ou action passé, présente ou future à l'encontre de Lubrizol, de ses filiales, de leurs dirigeants et de leurs assureurs…"

 

 

L'enquête des sénateurs

Jeudi 4 juin 2020, la commission d’enquête chargée d'évaluer l'intervention des services de l’État dans la gestion des conséquences environnementales, sanitaires et économiques de l’incendie de l'usine Lubrizol à Rouen a rendu publiques ses conclusions. 
Explication avec le président de la CE, Hervé Maurey (Union Centriste), et les deux rapporteurs, Christine Bonfanti-Dossat (Les Républicains) et Nicole Bonnefoy (Socialiste et républicain

[3 minutes pour comprendre] Conclusions de la commission d'enquête sur l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lubrizol environnement pollution société pays de bray agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire