Sécurité civile : quelles sont les vraies missions de la réserve citoyenne ?

Publié le
Écrit par Mathilde Riou et Amandine Pointel

Plusieurs communes de Normandie font appel à la volonté de ses habitants pour rejoindre la réserve communale de sécurité civile. Quelles sont ses fonctions et est-ce que tout le monde peut l’intégrer ? Explications.

La réserve communale de sécurité civile permet d'aider les agents municipaux en participant au soutien et à l'assistance des populations en cas de crise.

L'engagement prend la forme d'un contrat que vous signez avec le maire. A Barentin (Seine-Maritime), Martine a validé son engagement auprès de sa mairie le 2 mai dernier. Une évidence pour cette femme âgée de 62 ans : "pour l’instant je suis sans emploi, je cherchais quelque chose pour m’occuper. Je trouve que si on ne s’investit pas dans sa commune on s’investira jamais". Comme Martine, 32 bénévoles ont répondu à l’appel de la mairie pour rejoindre la réserve.

L’objectif : se rendre disponible pour donner un coup de main au secours et aux services de la ville en cas d’inondation, incendie, canicule ou encore attaque chimique : "Il y a deux grandes cellules dans cette réserve : une cellule dédiée à la logistique. Des gens qui seraient amenés à aller sur le terrain pour déblayer, pour mettre des barrières. La deuxième cellule : la cellule population qui elle serait destinée à accueillir des sinistrés typiquement dans un lieu d’hébergement temporaire où ses personnes là seraient amenées à donner des conseils pour des formalités administratives ou bien encore pour distribuer du café, des boissons chaudes, des sandwichs… " précise Baptiste Detalminil, adjoint au maire de Barentin en charge des affaires générales. Il s'agit d'effectuer les missions les plus simples pour permettre aux secouristes et aux pompiers de se consacrer aux missions complexes, dangereuses ou urgentes.

Des séances d'information et des exercices sont régulièrement organisés par les mairies. 

Les missions qui peuvent vous être confiées sont les suivantes :

  • Information de la population sur les risques
  • Participation à l'alerte des populations ou à l'évacuation d'un quartier Aide à la protection des meubles des personnes en zone inondable
  • Accueil des sinistrés dans un centre de regroupement
  • Suivi des personnes vulnérables en période de canicule ou de grand froid Surveillance de digues, de massifs forestiers ou de cours d'eau
  • Aide au nettoyage et à la remise en état des habitations
  • Aide aux sinistrés dans leurs démarches administratives
  • Collecte et distribution de dons au profit des sinistrés  

 

Il y 20 ans, la réserve aurait par exemple été utile lorsque la ville a été touchée par de terribles inondations. Deux personnes avaient péri. La rivière de l’Austreberthe avait débordé provoquant des torrents et d’importantes coulées de boue. Un événement dont se souvient Jean-Paul qui aujourd'hui décide de s’engager lui aussi dans la réserve. « Quand on a connu des inondations comme moi j’ai subi, on aurait bien été content de trouver quelqu’un qui nous guide. » 

D’autres communes de la Seine-Maritime ont décidé elles aussi de recruter comme Grand Quevilly, et Saint Pierre les Elbeuf.  

Les conditions pour être recruter dans la réserve citoyenne

La commune peut imposer certaines conditions (par exemple, être majeur, en bonne condition physique, habiter la commune ou à proximité). Cependant sur le site de référence il est bien précisé que :

  • Il n'y a pas de condition de recrutement, d'âge ou d'aptitude physique.
  • Il n'existe pas non plus de condition liée à la nationalité.
  • Les compétences requises dépendent des missions confiées par le maire.
  • Le plus souvent, pour être sélectionné, votre motivation est déterminante.