VIDÉO. "Ce n'est plus donné le coiffeur" : découvrez la jolie initiative de ce centre social pour prendre soin de soi

Dans la communauté de communes de Caux-Eawy, avec sa camionnette, le centre social Caravelles se déplace régulièrement au plus près des habitants. En plus de l'aide alimentaire, il propose depuis quelques mois à ses bénéficiaires des prestations de coiffure et de manucure à petit prix. Reportage.

"Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ?" Camille Faucon, coiffeuse à domicile, s'apprête à relooker Lina, 48 ans. Voilà plus de deux ans que sa cliente n'a pas franchi les portes d'un salon de coiffure, faute de budget. Alors, elle profite d'un moment hors du temps, dans une salle prêtée par la mairie de Rocquemont (Seine-Maritime), pour se faire bichonner.

C'est très bien pour les gens qui ne peuvent pas se le permettre. Ce n'est plus donné le coiffeur. Il faut prendre soin de soi, ne pas se laisser abattre.

Lina Geoffroy, bénéficiaire du centre social Caravelles

à France 3 Normandie

"Ça déclenche l'envie de ressortir"

Adhérente de l'épicerie solidaire, Lina bénéficie de cette prestation pour la première fois, grâce au centre social Caravelles. Basé à Bellencombre (Seine-Maritime), l'organisme se déplace chaque semaine avec sa camionnette dans de petites communes de Caux-Eawy.

Au départ, n'existait que l'aide alimentaire. Les prestations d'esthétique ont été lancées cette année.

Regardez le reportage de B. Dunglas et P. Cornily :

durée de la vidéo : 00h01mn43s
Un centre social chouchoute ses bénéficiaires à petit prix. ©France 3 Normandie

Prendre soin de soi est une nécessité pour Julie Le Patezour, directrice du centre social. "On se demande comment faire pour remplir son frigo. Alors, on peut se dire que ce n'est pas prioritaire, mais si, ça l'est, assure-t-elle. Ça déclenche l'envie de ressortir, de faire des activités avec ses enfants, mais aussi d'entamer des démarches administratives. C'est une globalité."

Shampooing - coupe - brushing : 5 euros

Au moment de passer à la caisse, la facture est réduite. Shampooing - coupe - brushing : 5 euros. Le reste de la prestation, soit 26 euros, est pris en charge par le centre social. Alors forcément, les bénéficiaires sont nombreux à vouloir en profiter. Toute la journée, 8 rendez-vous vont ainsi s'enchaîner pour la coiffeuse.

C'était vraiment le côté social qui m'a plu, le partage, l'aide. Il y a une super ambiance à chaque fois. On apporte vraiment quelque chose à la personne.

Camille Faucon, coiffeuse à domicile

à France 3 Normandie

Convivialité, coiffure et café pour oublier un peu le quotidien... Ce moment de bien-être solidaire pourrait rapidement faire des adeptes.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité