"Bébé du coffre" : un second procès pour la mère de Séréna après l'appel du parquet

Le parquet a fait appel du verdict rendu par la Cour d'assises de la Corrèze le 16 novembre 2018 dans l'affaire Séréna. Les jurés avaient condamné la mère de l'enfant à cinq ans de prison dont deux ferme, une peine inférieure aux huit années requises par l'avocat général. 
Rosa Da Cruz et son avocate au 3e jour d'audience devant les assises de la Corrèze
Rosa Da Cruz et son avocate au 3e jour d'audience devant les assises de la Corrèze © Julie Radenac - France 3 Limousin
Il y aura un second procès dans l'affaire Séréna, cette petite fille retrouvée dans le coffre d'une voiture en octobre 2013. Le parquet général près la Cour d'appel de Limoges a relevé appel de condamnation de la mère de l'enfant a-t-on appris de source judiciaire ce 22 novembre 2018. . 

Le 16 novembre, Rosa Maria Da Cruz avait été condamnée par la Cour d'assises de la Corrèze à cinq ans de prison dont trois avec sursis pour violences suivies de mutilation ou infirmité permanente sur mineur de 15 ans par ascendant. Une peine en deçà des réquisitions de l'avocat général qui avait demandé huit ans de prison ferme. 
 

Selon maître Isabelle Faure-Roche, avocate  du Conseil départemental de la Corrèze, administrateur ad hoc de la petite fille, ces deux ans fermes annoncés comme immédiatement aménageables n'étaient pas acceptables.  

Ce second procès devrait vraisemblablement avoir lieu en 2019, sans doute à Limoges. 
 

Déni de grossesse ou dissimulation d'enfant ?

Lors du premier procès qui s'est tenu entre le 12 et le 16 novembre 2018, deux lignes s'étaient opposées : la défense avait emmené la Cour sur le terrain du déni de grossesse, voulant prouver que Maria Da Cruz méritait l'acquittement car elle n'avait pas la pleine conscience de cette enfant. Les parties civiles et l'avocat général avaient défendu fermement la thèse de la dissimulation consciente d'un enfant dans des conditions de vie indicible.

Séréna, 18 mois, avait été retrouvée dans le coffre de la voiture de sa mère lors d'une visite chez un garagiste de Terrasson en Dordogne le 25 octobre 2013. L'enfant souffrait de malnutrition et de déshydratation. L'enquête révélera que la petite fille vivait dans ce coffre et dans une pièce isolée de la maison depuis sa naissance. La mère n'avait pas eu conscience de sa grossesse et avait accouché dans le plus grand secret sans que sa famille ne se rende compte de rien. 
 
Aujourd'hui, Séréna a 7 ans. Elle souffre d'un grave retard psychomoteur. Son handicap est lourd, évalué à 80% selon les derniers rapports des experts


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société bébé dans le coffre