Bordeaux coupe les ailes de Caen

Réduit à dix dès la demi-heure de jeu, Caen a offert une très belle résistance à Bordeaux avant de céder (2-1) sur un pénalty dans les arrêts de jeu, samedi pour la 28e journée de Ligue 1.

Les Girondins prennent trois points à Caen
Les Girondins prennent trois points à Caen © (AFP)

Bordeaux a réussi un joli coup en prenant la forteresse malherbiste d'assaut. Un doublé de Rolan (71e, 90e+4 s.p.) permet aux hommes de Sagnol de revenir provisoirement à la 5e place devant St-Etienne qui reçoit Lorient dimanche à 14h00.

Cette victoire stoppe Caen qui avait pris 19 pts sur 22 depuis janvier. Les Girondins n'ont dû leur salut qu'à un penalty au bout du temps additionnel alors que les Normands jouaient à dix depuis une heure après l'exclusion de Nangis. La fin de match fut très tendue entre les entraîneurs Willy Sagnol et Patrice Garande.

Willy Sagnol (entraîneur de Bordeaux) :

"(Le pénalty de la dernière minute) nous fait autant de bien qu'il peut créer de la frustration chez l'adversaire. C'est jamais facile de voir un match se décider sur un fait de jeu. Pour nous, ça vient valider notre travail qu'on fait depuis plusieurs semaines et pour Caen, ça met fin à une série extraordinaire. On est venu ici avec le plus grand des respects face à la meilleure équipe de  2015. Il y a eu un moment de déconcentration, après le premier but qu'on a marqué, je pense que quelques joueurs étaient encore en train de le célébrer dans leur tête. Si on veut continuer à avancer dans le premier tiers du classement, il faut absolument qu'on corrige ce genre de comportements".

Patrice Garande (entraîneur de Caen) :

"C'est une grosse déception, surtout pour les joueurs qui ont encore montré des qualités incroyables, ils ont été fantastiques. Avec le fait de jouer à dix pendant une heure, je pense qu'on aurait mérité le partage des points. Après, je n'ai pas oublié notre entame de match catastrophique à la fois sur le plan défensif, sur le plan offensif. Mais à partir de l'expulsion on s'est réorganisé et on a montré beaucoup de vertus de courage et de solidarité. (Sur le pénalty) Je ne sais pas
s'il y a main ou pas main, s'il y a pénalty ou pas, mais sur le banc on me dit que le penalty est sifflé à 2 minutes 10 (après la fin du temps réglementaire) alors qu'il y a 2 minutes d'arrêts de jeu. Donc voilà, je suis juste allé voir l'arbitre parce que je ne sais pas si la psychologie fait partie de leur formation ou pas mais moi j'aurais jamais sifflé ça.
"

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 football sport girondins de bordeaux