Coronavirus : les Parisiens interdits de vacances en Nouvelle-Aquitaine

Confinement oblige, les traditionnels embouteillages inhérents aux vacances devraient ne pas avoir lieu cette année. / © F3A
Confinement oblige, les traditionnels embouteillages inhérents aux vacances devraient ne pas avoir lieu cette année. / © F3A

La préfète de région a annoncé la mise en place d'un renforcement des  contrôles dans les trains et sur les routes cette fin de semaine. 

Par Denis Salles

La consigne est claire : confinement pour tout le monde. Le début des vacances scolaires en île-de-France ce week end ne devrait donc pas provoquer d'arrivée sur les routes de la région. Cependant, et sans vouloir préjuger de l'éventuelle indiscipline de certains de nos concitoyens, la préfecture de Nouvelle-Aquitaine a pris les devants : la surveillance sera accrue sur tous les moyens de transport.
Les avions commerciaux étant cloués au sol, restent la route et le rail. 

800 CRS et gendarmes mobiles sur les routes

En ce qui concerne le chemin de fer, avec une circulation réduite à quelques liaisons aller retour, la situation est simple puisque tous les trains seront contrôlés.
En revanche, d'importants moyens sont prévus sur les routes et autoroutes, notamment à hauteur des points de passage stratégiques.
Dans la région, neuf escadrons de gendarmes mobiles et deux de CRS (environ 800 fonctionnaires) renforcent déjà les effectifs des forces de l'ordre : il devrait donc être à peu près impossible de passer entre les mailles du filet.

Pourtant, certains pourraient tout de même être tentés de quitter la capitale pour profiter d'un confinement "au vert"... c'est du reste ce qui s'était déjà passé il y a deux semaines, malgré la fermeture de tous les hôtels : de nombreux citadins avaient rejoint leurs résidences secondaires ou locations dans la région.
Le maire de Lège Cap Ferret avait même fini par demander aux propriétaires d'arrêter de louer leurs biens et l'accès aux plages de la région avait été interdit.

Des contrôles sur les communes

Alors, afin de se préparer à une éventuelle deuxième vague, la préfecture s'est rapprochée des agences de location et du site Air BnB pour faire un point sur le nombre de réservations en zones touristiques.
Pour l'instant, il semblerait qu'il n'y en ait pas, mais au cas où certains maires constateraient une augmentation de la population, la préfète de région Fabienne Buccio rappelait ce mercredi 1er avril en conférence de presse qu'il y aurait aussi des contrôles dans les communes. 

Si un maire constatait ces faits, on le verrait immédiatement dans les contrôles de police et de gendarmerie que nous faisons. Parce qu'il faudra que les personnes justifient leur présence sur les lieux.
Fabienne Buccio


Des mesures similaires ont été mises en place sur l'ensemble du pays : il y aura donc aussi des contrôles en région parisienne, aussi bien sur les routes que dans les gares. Le ministre de l'intérieur Christophe Castaner l'annonçait ce mercredi matin chez nos confrères de LCI : "Nous contrôlerons les départs en train et en avion mais aussi sur les routes. Tout abus sera sanctionné"


Pas de vacances de Pâques en Nouvelle-Aquitaine pour les Parisiens cette année, donc. Il faudra attendre l'Ascension, voire l'été...
 

Sur le même sujet

Les + Lus