TÉMOIGNAGE. "Je fume du cannabis pour soulager mes douleurs" : un Creusois devant la justice

C’est dans un contexte particulier que s’ouvre ce jeudi 26 septembre 2019 au tribunal de Guéret, le procès d’un homme pour détention et usage de stupéfiants. Ce Creusois fume du cannabis depuis plusieurs années pour soulager une maladie chronique. Il nous livre son témoignage. 
 

Laurent Bécourt souffre de fibromyagie depuis une dizaine d'années.
Laurent Bécourt souffre de fibromyagie depuis une dizaine d'années. © Camille Chignac- France 3 Limousin
C’est un procès qui sera certainement suivi de près, en plein débat sur l’usage du cannabis thérapeutique en France. Jeudi 29 septembre 2019, Laurent Bécourt comparaîtra au Tribunal de Guéret pour détention et usage de stupéfiants. Ce Creusois, âgé de 58 ans, souffre de fibromyalgie depuis 12 ans, une maladie invalidante et chronique.

J'ai mal partout. Les muscles, la tête, les doigts... Des douleurs partout, tout le temps. 

Alors, depuis plusieurs années, Laurent fume du cannabis pour soulager ses douleurs. Son épouse est, elle aussi, convaincue de l'effet bénéfique. 

S'il ne peut pas fumer un peu, il souffre. Et dans ces cas-là, c'est difficile pour moi de supporter de le voir dans cet état.


Suivi par l'Unité d'étude et de traitement de la douleur de l'hôpital de Guéret, il prend des médicaments. Mais ça ne suffit pas.

Les traitements que je prends, ce sont des antidépresseurs, des antidouleurs, mais ça ne marche pas. Il manque quelque chose pour être bien. Alors le cannabis, c'est peut-être le chaînon manquant dans la guérison. 


Il y a un moins d'un an, Laurent passe un cap : il se procure des graines sur internet et fait pousser, dans son jardin, une dizaine de pieds de cannabis. En juillet dernier, les gendarmes mènent une perquisition à son domicile. Aujourd'hui, il encourt jusqu’à 10 ans d’emprisonnement pour détention et usage d'herbe de cannabis et acquisition illicite de graines. 


Un autre cannabis

Hasard du calendrier, ce même jeudi 26 septembre 2019, le député creusois Jean-Baptiste Moreau et le président de l’agglomération du Grand Guéret, Eric Correia, ainsi que plusieurs acteurs de la filière seront reçus à Matignon pour défendre l’usage du cannabis à des fins thérapeutiques, auprès du conseiller santé du Premier Ministre.
 

En juillet 2019,  l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a donné son feu vert pour l’expérimentation du cannabis à visée thérapeutique. Les premiers tests devraient démarrer début 2020. Mais ce cannabis sera particulier. Les produits contiendront des dosages différents de deux principes actifs du cannabis, le THC et le CBD. Il ne se fumera pas. Il sera proposé en huile, en solution buvable ou en inhalation. 
 
 
Cannabis : un malade devant la justice
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société santé