TEMOIGNAGE. E.coli dans les Pizzas Buitoni. "À une heure près, ma fille aurait pu mourir"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Goux

À Saint-Varent dans les Deux-Sèvres, trois enfants de deux ans et demi, neuf et dix ans ont été très gravement malades à cause de la bactérie Escherichia coli. Leur mère confirme qu'elle avait acheté une pizza de la marque Buitoni au mois de janvier.

Entre le 25 janvier et le 22 février, la vie de cette famille de Saint-Varent, dans les Deux-Sèvres a basculé dans le cauchemar.

Tout commence avec leur fille de dix ans qui présente des symptômes de gastroentérite. Le médecin, après un examen de l'enfant, conclut à une gastroentérite. Mais deux jours plus tard, l'enfant hurle de douleur, vomit et se déshydrate. Conduite aux urgences, l'enfant va être hospitalisée après que sa mère a insisté auprès des médecins en expliquant que sa fille n'a pas l'habitude de hurler de douleur.

Mais son état se dégrade, ses fonctions rénales notamment et elle est transportée en urgence au CHU de Nantes, dans le service de néphrologie. Elle est placée sous dialyse quatre à cinq heures par jour, puis un jour sur deux. Elle reçoit des transfusions de sang et des opioïdes pour calmer la douleur. En plus de ses reins, son foie est touché elle fait une pancréatite. Et puis petit à petit son état s'améliore.

La plus jeune, deux ans et demi, a été sauvée de justesse

Le 5 février, c'est la plus petite de la fratrie qui est malade. Elle a deux ans et demi. On diagnostique également une gastroentérite. mais là encore, l'état de la fillette se dégrade, elle vomit, titube, somnole. Transportée en urgence à l'hôpital de Nantes, elle convulse et son cœur est en train de lâcher. Elle passe six jours en réanimation avec un pronostic vital engagé.

À une heure près, elle aurait pu mourir. Ma fille a failli mourir.

Aline, mère des enfants

La petite est très gravement atteinte, ses reins ne fonctionnent presque plus, son foie est touché, son cœur et même son cerveau. Elle développe une encéphalopathie. Puis son état s'améliore, elle quitte la réanimation pour le service de néphrologie.

Le fils de neuf ans tombe malade à son tour

Le 15 février, c'est le garçon de neuf ans qui est à son tour malade. Mêmes symptômes que ses sœurs, il est hospitalisé à Nantes dans un état grave, mais récupèrera quelques jours plus tard.

Dans tous les prélèvements effectués, on retrouve chez les trois enfants la fameuse bactérie Escherichia Coli. Et la maman confirme avoir acheté une pizza de la marque Buitoni.

Je ne dis pas qu'il y a un lien, je dis juste qu'en vérifiant sur ma carte de fidélité et sur mes tickets de caisse, j'ai bien acheté des pizzas congelées de la marque Buitoni au début du mois de janvier. Mais pour le moment on ne peut pas dire qu'il y a un lien avéré.

Aline, mère des enfants

"On se sait pas si les enfants vont ou non garder des séquelles"

Aujourd'hui, les enfants vont mieux. Ils ont repris le chemin de l'école. Mais la vie est différente, ils sont tous soumis à un régime sans sel strict et sont surveillés de près avec des prises de sang régulièrement. Ils sont un peu fatigués, mais pour Aline, l'essentiel est qu'ils soient là. Une interrogation demeure, malgré tout :"On ne sait pas si les enfants vont garder ou non des séquelles." Comment vont fonctionner les reins ou le foie, il est trop tôt pour le savoir.

Aline nous a confié une photo prise après toute cette période. Elle explique qu'il s'agit d'un moment important.

Cette photo représente beaucoup pour nous, c'est notre première sortie en famille après les hospitalisations."

Aline, mère des enfants

Pour Aline, et Franck son mari, la période d'angoisse est passée. Mais ils voudraient savoir ce qui s'est passé et si c'est bien la pizza qui est en cause. L'affaire est entre les mains de Santé Publique France qui rassemble les prélèvements effectués sur les les enfants malades, ainsi que les preuves d'achats données par les parents. Aline et Franck veulent aussi se rapprocher de parents qui ont connu les mêmes problèmes.

Dans cette affaire, deux familles sont endeuillées. Deux jeunes enfants sont morts à cause de cette bactérie.