La France en Vrai

Le lundi à 23h05, deux documentaires de 52 minutes racontent la vie des régions de France 3.
Logo de l'émission La France en Vrai

Documentaire inédit : “Le crâne de Goya”

Documentaire "Le crâne de Goya" / © Tourmalet Films
Documentaire "Le crâne de Goya" / © Tourmalet Films

Le célèbre peintre espagnol Francisco de Goya y Lucientes meurt le 16 avril 1828 à Bordeaux.

Par Caroline Hubert

Des décennies passent avant qu'un Consul d'Espagne ne tombe par hasard sur sa sépulture dans le cimetière bordelais de la Chartreuse.

En 1888, il obtient le permis d'exhumer Goya pour le ramener en Espagne.

Mais en ouvrant la pierre tombale, la surprise est de taille... 

Un documentaire tourné à Bordeaux et aussi en Espagne, à Madrid, Salamanque et Saragosse... sur les traces de Goya.
 
Cénotaphe de Francisco Goya au cimetière de la Chartreuse, Bordeaux / © Tourmalet Films
Cénotaphe de Francisco Goya au cimetière de la Chartreuse, Bordeaux / © Tourmalet Films

Note d'intention de Samuel Alarcón, auteur-réalisateur :
 
Mon premier souvenir de rencontre avec un artiste remonte à l’époque où j’apprenais à  monter à bicyclette. Cela devait être en 1985 ou 1986 et je me trouvais dans le Parc de San Isidro situé juste derrière ma maison à Madrid. Une énorme tête en pierre avait été installée sous laquelle on pouvait lire : GOYA (1746-1828). Mes parents me racontèrent alors qui il était. Quelques temps après, mon père m’emmenait visiter le Cimetière de San Isidro. Il me montrait la tombe de Goya et commençait à m’expliquer que son corps avait été décapité et que quelqu’un avait volé sa tête... La surprise de découvrir sa tombe se mêla alors à la stupeur de cette découverte macabre. Avec le temps, je finis par étudier le cinéma. Et après quelques années d’expériences, je décidais de me replonger dans cette histoire que mon père m’avait racontée. Je suivais alors des dizaines des pistes pour tenter de construire un récit fragmenté entre la légende, l’Histoire et le récit journalistique. Un puzzle de photographies, lieux, témoignages, informations policières, peintures formulait une trame suffisamment ambitieuse pour réaliser un documentaire de création destiné au grand public.

Auteur Réalisateur : Samuel Alarcón
Interprétation : Féodor Atkine
Une coproduction Tourmalet Films, Marmitafilms, RTVE et France Télévisions.
Avec la participation de BIP TV, de l’ICAA, du CNC, de la PROCIREP ANGOA et de la Comunidad de Madrid.
Compétition Internationale FIPADOC 2019

Diffusion : lundi 22 avril après Soir 3

Violette Dorange