Porcelaine : l'arrivée d'un actionnaire majoritaire brésilien dans la manufacture Royal Limoges est-elle une bonne nouvelle ?

Le PDG de l'entreprise de Haute-Vienne nous a confirmé, ce samedi matin, que la marque brésilienne Tania Bulhões était devenue actionnaire majoritaire, information révélée par le magazine américain Forbes début mai. Cette arrivée est ressentie comme plutôt positive par le secteur... Explications.

Contacté par téléphone, Lionel Delaygue, PDG de Royal Limoges, confirme donc que la marque brésilienne est devenue actionnaire majoritaire de l'entreprise. 

Des changements à venir ? 

Le PDG haut-viennois, qui ne souhaite pas commenter devant la caméra cette actualité, nous précise toutefois que c'est la marque qui avait émis le souhait d'investir dans la Porcelaine de Limoges. 

Toujours selon le PDG, cette arrivée "n'aura aucune conséquence sur l'emploi, ni sur la localisation du site de fabrication", garant de La fameuse IGP, Indication Géographique Protégée. 

Ce dernier, 9e génération Delaygue à la tête de l'entreprise, a précisé, par ailleurs, qu'il réfléchissait à sa succession, car âgé de 65 ans, et que cette reprise, dans les années à venir, ne se ferait pas dans la famille.

Qui est Tania Bulhões ?

La marque Tania Bulhões est brésilienne. Son siège est à Sao Paulo. L'entreprise, créée voilà 34 ans, est présentée sur internet comme une marque haut de gamme spécialisée dans les arts de la table et les parfums. Elle dispose de trente-trois magasins dans le pays. Sur son site internet, un onglet spécial "Limoges" permet de découvrir les porcelaines françaises. C'était, depuis vingt-cinq ans, un client de Royal Limoges. 

L'annonce que la marque allait prendre des actions majoritaires dans l'entreprise française a été dévoilée dans le magazine américain Forbes le 8 mai dernier dans cet article et relayée par nos confrères du Populaire du Centre ce samedi. 

Avec cette acquisition, la marque espère acquérir plus de connaissance pour lancer sa propre usine au Brésil d'ici à 2024. C'est une belle réalisation, chargée de responsabilités pour donner une continuité à un projet commencé à la fin de la Révolution Française. Nous allons respecter et suivre cet héritage historique », déclare Virgilio Castro Cunha, PDG de la marque.

Article sur le site internet Forbes le 8 mai 2023

Qu'en pensent les porcelainiers de Limoges ? 

Selon les professionnels du secteur que nous avons pu joindre par téléphone ce samedi, cette arrivée semble être plutôt une bonne nouvelle pour plusieurs raisons :

Deux points de vigilance toutefois  : 

  • La fabrication de porcelaine est soumise à un cahier des charges strict que les investisseurs étrangers ont parfois du mal à appréhender et à assimiler. La reconnaissance de cet artisanat par une IGP est synonyme de qualité, mais cette qualité ne va pas sans un cadre contraignant.
  • Il faudra également observer, sur le long terme, comment la marque brésilienne fera la promotion de la porcelaine de Limoges tout en vendant, également, de la porcelaine étrangère ainsi que sa propre porcelaine dans les années à venir.

Cette nouvelle intervient, en tout cas, dans une période favorable pour le secteur qui fait état d'un regain de dynamisme depuis la crise du covid. 

    L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
    Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
    choisir une région
    Nouvelle-Aquitaine
    France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité