REPLAY. Victoire du Limoges CSP face à la LDLC ASVEL 82 à 71 dans le 4e quart-temps

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Lukas Nicot et Camille Chignac

L'affiche s'annonçait belle. Promesse tenue pour les hommes de Massimo Cancellieri dans un Beaublanc en fusion. Le Limoges CSP enregistre une 3e victoire de rang, remonte à la 5e place de Betclic ELITE et annonce la couleur à ses futurs adversaires.

Victoire du CSP 82 à 71 !

Incroyable revirement dans ce match !

Ce duel acharné s'achève par la victoire de Limoges au Palais des Sports de Beaublanc alors que le CSP a été mené quasiment toute la partie ! Un succès arraché dans le money time, grâce à des limougeauds performants sur les rebonds défensifs et les tirs, à 3 points notamment avec Nicolas Lang et Bryce Jones, et grâce aussi à un Beaublanc en feu. 

Les deux équipes, qui affichaient le même bilan comptable au coup d'envoi, 6 victoires pour 4 défaites, ont combattu dans une rencontre riche, âpre et dense. Limoges continue sur sa lancée folle après les victoires contre Monaco et Dijon. L'Asvel, lui, ne s'est pas rassuré, après sa nouvelle défaite en Euroligue cette semaine, la crise est en vue pour le triple champion de France en titre...

55 à 63 à l'issue du 3 e quart-temps

L'Asvel a beaucoup plus subi la défense limougeaude dans ce début de seconde période. Au point que le CSP a recollé au score 48-48, avant de finalement être mené à nouveau de 8 points.

34 à 41 à la pause en faveur de l'Asvel

Le CSP est mené de 7 points mais c'est un moindre mal tant les hommes de Massimo Cancielleri ont pris l'eau en début de deuxième quart-temps. Limoges s'est obstiné à prendre les tirs de loin, sans succès, tandis que Lyon-Villeurbanne peu inquiété en défense, a eu plus de réussite à 3 points. Les limougeauds ont même accusé 18 points de retard.

Mais les temps morts demandés par le coach italien ont peut-être porté leurs fruits et le CSP a pu mettre un peu plus en place son jeu défensif et Bryce Jones a engrangé quelques points, à mi-distance ou sur les lancer-francs. Le meneur limougeaud totalise 16 points depuis le début de la rencontre. 

La formation de TJ Parker, elle, peut compter sur un Nando de Colo auteur de 9 points, peut-être piqué par les propos de son coach, et sur son meneur Parker Jackson-Cartwright. L'Asvel ne lâchera rien et Limoges devra mener un gros combat en seconde période, resserrer sa défense et faire de meilleurs choix offensifs, pour pouvoir espérer remporter ce difficile duel.

Premier quart-temps : 15-18

15 à 18 en faveur de l'Asvel... C'est serré à l'issue du premier quart-temps. Le CSP est mis à mal par la défense de son adversaire, et les 2,21 mètres de Youssoupha Fall font du mal sur les rebonds. Mais Limoges a du répondant, Desi Rodriguez et Bryce Jones permettent aux limougeauds de rester dans la partie.

20h, c'est parti !

C'est un duel entre clubs historiques et un événement à suivre en direct et en replay sur France 3 et france.tv à partir de 19 h 50.

Limoges : tous les feux sont au vert !      

Malgré un début de saison très inquiétant avec trois défaites d’entrée, les Limougeauds ont su, depuis, montrer de la ressource et du caractère. Six victoires sur les sept derniers matchs pour le groupe de Massimo Cancellieri !  Comment expliquer un tel revirement ? D’abord avec l’arrivée de Bryce Jones . Le meneur américain blessé à la cuisse en septembre avait loupé les premières échéances d’une équipe en quête de repères, notamment en attaque. Un secteur offensif où le maestro Jones excelle. Bon passeur, il est surtout un dynamiteur du jeu, contribuant au scoring et mettant le feu dans les défenses adverses.

Les deux autres noms à sortir du chapeau seront ceux qui représenteront Limoges le 29 décembre prochain au All Star Game ! Côté sélection française, Nicolas Lang. Véritable shooteur d’élite, le capitaine monte dernièrement en température s’offrant quelques performances de très haut niveau (21 points à 5-6 à 3 points contre Dijon).

Menace permanente derrière l’arc avec un joli 42% de loin, il sera surveillé de près par les Villeurbannais. Tout comme Desi Rodriguez appelé dans la sélection Monde. Cet intérieur énergique, capable d’inscrire 21 points et prendre 8 rebonds face à Monaco, reste l’assurance tout risque des siens même quand le basket pratiqué n’est pas toujours parfaitement léché.

« On a joué avec de la personnalité, ce n’était pas un bon basket, mais pour moi, c’est bien : cela aide pour la confiance » confiera le coach italien Massimo Cancellieri après la victoire contre Dijon.

Une confiance qui repose sur trois victoires en une semaine ! Avec la fin de la série dijonnaise, le premier succès en Ligue des Champions et la victoire en Principauté, sur le terrain de Monaco.  Limoges rêve désormais d’enchaîner une nouvelle rencontre de prestige face à l’ASVEL, triple champion de France en titre.

 ASVEL : zone de turbulence  

Dimanche dernier, Lyon Villeurbanne s’imposait largement face à l’Élan Béarnais à l’Astroballe (91-79). Une victoire qui respectait la logique, mais qui permettait avant tout de pousser un certain soulagement en cette période mouvementée. Car clairement, le bilan n’est pas à la hauteur des attentes.

Si les Villeurbannais n’ont plus gagné le moindre match en Euroleague depuis un mois avec un dernier revers ce jeudi face à Monaco, en championnat le club navigue à la 5e place (six victoires, quatre défaites).

Dans cette période de doute qui accompagne l’effectif, une sortie en conférence de presse de TJ Parker après la déroute contre le Panathinaikos a fait réagir.

L’entraîneur tirait un constat clair : « L’année dernière, nous avions probablement la meilleure ligne arrière de l’Euroleague. Elie Okobo et Chris Jones faisaient une grande différence. C’est toujours difficile de repartir à zéro et de reconstruire son équipe. Oui, nous avons Nando (De Colo) mais il a 35 ans. Nando n’est plus le Nando du CSKA Moscou ou Fenerbahçe ».

Nando De Colo pour autant, sera le seul joueur du club représenté au All Star Game. Il participera également au concours à trois points (50% cette saison) face à Nicolas Lang mais aussi Victor Wembanyama & Keith Hornsby. Toujours performant (12,7pts) De Colo sera très attendu à Beaublanc, là où il n’a jamais disputé dans sa carrière de match de championnat. En effet, à l’époque où il évoluait à Cholet, Limoges était en Pro B…

Match à suivre en direct puis en replay  avec Jerôme Piperaud, Simon Darnauzan et Lukas Nicot.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité