Agriculteurs en colère : autoroutes coupées au Pays Basque et en Lot-et-Garonne, des blocages prévus en Dordogne

Ce mardi matin 23 janvier, les agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques ont rejoint la mobilisation nationale. Ils bloquent l'autoroute A63 dans les deux sens de circulation au niveau du pont de l'Adour à Bayonne. A Pau, l'échangeur de l'A64 est également touché. En Lot-et-Garonne, les agriculteurs continuent leur mobilisation sur l'A62.

La colère des agriculteurs se manifeste désormais aussi dans les Pyrénées-Atlantiques. Très tôt, ce mardi matin, des tracteurs sont entrés sur l'autoroute A63 à Bayonne au Pays basque. Des barrages sont en place, grâce à des ballots de paille notamment, dans les deux sens de circulation sur le pont de l'Adour à Bayonne. Une vingtaine de tracteurs stoppent le trafic routier, comme l'ont constaté nos confrères de France 3 Euskal Herri.

De nombreux automobilistes et camions sont à l'arrêt. Des dizaines de kilomètres de bouchons se forment autour de Bayonne.

Des mesures sont mises en place par la préfecture des Pyrénées-Atlantiques pour permettre aux automobilistes et aux camions de contourner cette zone dans le Pays basque.

Dans les Landes également, la préfecture annonce la fermeture de l'A63 au niveau de l'échangeur 10 à Saint-Geours-de-Maremne. 

Blocage aussi en Béarn

À Pau, l'entrée et la sortie numéro 10 de l'autoroute A64 à Pau sont également bloquées par des agriculteurs en colère. "L'Etat laisse les agriculteurs se faire prendre en otage par des associations et groupuscules qui ne privilégient pas la souveraineté alimentaire française [...] Normes administratrices, environnementales et sanitaires, nous ne pouvons plus accepter cette superposition de normes" s'indignent les jeunes agriculteurs des Pyrénées-Atlantiques sur les réseaux sociaux.

A l'aide de quelques tracteurs, les manifestants ont rendu l'accès à cette portion d'autoroute impossible ce matin.

La préfecture des Pyrénées-Atlantiques appelle à la prudence au niveau du rond-point François Mitterrand et sur le Boulevard Cami Salié.

Une minute de silence devant la préfecture du Lot-et-Garonne

A Agen, les agriculteurs ont passé la nuit sur l'A62. Ils bloquent toujours au Passage d'Agen, ce mardi matin, l'autoroute en direction de Bordeaux. 

Les autorités appellent à éviter l'autoroute A62 dans les deux sens de circulation dans le département.

Les agriculteurs se9 hont rendus vers 9h ce mardi à la préfecture du département.  

Ils ont déversé du fumier devant le bâtiment de l'Etat. Ils ont également jeté des kiwis, des œufs  et de la peinture "pour le sang des agriculteurs".

Les personnes présentes ont également observé une minute de silence pour la jeune agricultrice morte ce mardi 23 janvier au matin en Ariège.

Des blocages prévus en Dordogne

Trois points de blocage sont prévus sur la Nationale 21 à hauteur de Bergerac, à Thiviers, ainsi qu'à l'entrée de l'autoroute à La Bachellerie. Ils sont à l'initiative de la Coordination rurale, de la FDSEA 24 et des Jeunes agriculteurs. 

"Notre manifestation pacifique des panneaux retournés n'a pas été entendue, c'est la raison pour laquelle nous en venons à un mode d'action plus impactant". Les agriculteurs de Dordogne, comme au niveau national, se plaignent des contraintes écologiques excessives "qui ne sont pas appliquées aux produits d'importation et créent une concurrence déloyale".