Fontaine-le-Comte : une plaque commémorative fait polémique

La pose d'une plaque commémorative à la mémoire du Colonel Arnaud Beltrame sur le monument aux morts de Fontaine-le-Comte créé une polémique. / © France 3 Poitou-Charentes
La pose d'une plaque commémorative à la mémoire du Colonel Arnaud Beltrame sur le monument aux morts de Fontaine-le-Comte créé une polémique. / © France 3 Poitou-Charentes

Un Fontenois ne comprend pas la pose d’une plaque commémorative en l'honneur du Colonel Arnaud Beltrame, mort lors d’une attaque terroriste à Trèbes l’an passé, sur le monument aux morts de la commune. Il la conteste devant le TA de Poitiers, créant une certaine surprise.

 

Par Elina Weil

Le président du tribunal administratif lui-même a semblé étonné devant la requête de Robert Bonneau, un habitant de Fontaine-le-Comte, mécontent de la pose d’une plaque commémorative en l’honneur de l’officier de gendarmerie Arnaud Beltrame sur le monument aux morts de la commune.

Arnaud Beltrame avait pris la place d’un otage lors d'un attentat survenu dans un supermarché à Trèbes dans l’Aude en mars 2018. Il avait perdu la vie, égorgé par l’assaillant. Son courage a été honoré par l’Etat, saluant son sacrifice pour la Nation, ce que ne conteste pas Robert Bonneau.

Un acte héroïque non contesté

Ce Fontenois sensible aux questions relatives aux guerres, s’étonne du fait que le nom du Colonel Beltrame figure sur le monument aux morts de sa commune. Pour lui, l’édifice est destiné à la commémoration des Morts pour la France dans le cadre de faits de guerres et, ne contestant pas l’acte héroïque de l'officier de gendarmerie, il ajoute qu’il n’est d’après lui pas « mort pour la France, mais dans l’intérêt de la patrie », en distinguant les deux. Pour lui, il aurait été opportun d’honorer sa mémoire en donnant son nom à un gymnase, une rue ou de l'apposer sur une stèle.

Un avis que ne partage pas Philippe Brottier, maire de Fontaine-le-Comte. « Ca aurait pu se passer chez nous, cet attentat. Comment faire vivre un monument aux morts ? En honorant la mémoire de ceux qui donnent leur vie pour nous, c’est le cas d’Arnaud Beltrame. Il n’était pas sportif, il n’y a pas de sens à donner son nom à un gymnase, sa place est bien sur le monument aux morts. Les attentats auxquels nous faisons face constituent une troisième guerre mondiale ».

Le tribunal a rendu son verdict

L’administré a décidé de porter ses convictions devant le Tribunal Administratif de Poitiers en contestant officiellement la pose de la plaque, réalisée en juin 2018. Il demande qu’elle soit purement et simplement enlevée, quitte à être apposée ailleurs à Fontaine-le-Comte. Pour lui, Arnaud Beltrame n’a aucun lien avec la commune de Fontaine-le-Comte.

Ce 19 décembre 2019, le tribunal administratif de Poitiers a finalement rejeté la requête de cet habitant. La plaque apposée en mémoire du Colonel Arnaud Beltrame sur le monument aux morts communal ne bougera donc pas de place.

Sur le même sujet

Les + Lus