• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Martin Malvy contre l'utilisation du nom “Républicain” par l'UMP

Martin Malvy / © AFP
Martin Malvy / © AFP

Le président de la région Midi-Pyrénées se dit opposé à l'utilisation du nom Républicain proposé par Nicolas Sarkosy pour rebaptiser l'UMP. Un recours a été déposé, recours examiné vendredi prochain à Paris.

Par Véronique Haudebourg

"Que Nicolas Sarkozy appelle l'UMP " les Républicains de Droite" si il le veut mais qu'il n'usurpe pas l'Histoire", c'est par ces mots de Martin Malvy, président socialiste de la région Midi-Pyrénées signifie dans un communiqué son opposition à l'utilisation du nom Républicain par l'UMP.

Une utilisation contre laquelle un recours en justice a été déposé par des associations, des citoyens et des mouvements politiques. La procédure sera examinée le vendredi  prochain.

"Je souhaite que la Justice dise contraire à la loi, parce que contraire à l'éthique, le fait pour un parti politique de vouloir s'approprier l'exclusivité de la référence républicaine ", a déclaré Martin Malvy.

Pour l'ancien ministre et président de la Région Midi-Pyrénées. " La République est notre bien commun. Elle ne s'est pas construite sans affrontements. On n'a pas le droit d'effacer de notre Histoire ni la loi du du 28 juillet 1875 qui la fonda à une voix de majorité, ni le 10 juin 1940 qui lui substitua l'Etat Français."

Et Martin Malvy de fustiger la proposition de Nicolas Sarkosy. Pour le socialiste, renommer l'UMP "Les républicains" "relèverait de l'usurpation et de la falsification de notre histoire à des fins partisanes. Nous sommes tous "les Républicains". La République est autre chose qu'une marque commerciale achetée à une agence de communication".

Sur le même sujet

L'administration pénitentiaire veut recruter : à quoi ressemble le quotidien d'un gardien de prison à Carcassonne ?

Les + Lus