L'aide aux ostréiculteurs pour la surmortalité des huîtres est reconduite

Bourriche d'huitres chez un ostréiculteur de l'étang de Thau (Hérault) - archives / © France 3 LR
Bourriche d'huitres chez un ostréiculteur de l'étang de Thau (Hérault) - archives / © France 3 LR

Les ostréiculteurs héraultais et audois confrontés à la surmortalité de leurs huîtres creuses en 2013 vont bénéficier d'une prise en charge des intérêts de leurs prêts, dans la limite d'une enveloppe de 4,5 millions d'euros, dégagée par le gouvernement, selon un avis du Journal Officiel.

Par Fabrice Dubault


"Constatant, pour la 6e année consécutive, la survenue du phénomène des surmortalités ostréicoles, le gouvernement a décidé la reconduction d'un dispositif d'accompagnement des exploitations ostréicoles impactées", explique le ministère de l'Écologie dans cet avis paru au Journal Officiel de ce mercredi.

Pourront bénéficier de ce soutien, les producteurs situés dans :

  • l'Aude,
  • l'Hérault
  • le Calvados,
  • la Charente-Maritime,
  • les Côtes-d'Armor,
  • le Finistère,
  • la Gironde,
  • l'Ile-et-Vilaine,
  • les Landes,
  • la Loire-Atlantique,
  • la Manche,
  • le Morbihan,
  • la Seine-Maritime,
  • la Vendée.
L'ostréiculture souffre d'une surmortalité importante des huîtres juvéniles, depuis 2008, et des huîtres adultes, commercialisables, depuis 2013.

Sur le même sujet

Les + Lus