• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des aides pour les ostréiculteurs héraultais victimes de surmortalité

Bouzigues, Etang de Thau (Hérault) - préparation des naissains d'huîtres chez un ostréiculteur - archives / © Maxppp
Bouzigues, Etang de Thau (Hérault) - préparation des naissains d'huîtres chez un ostréiculteur - archives / © Maxppp

Afin de venir en aide aux exploitations touchées par le phénomène de mortalité exceptionnelle des jeunes huîtres constaté en 2013, l’État a mis en place 2 dispositifs de soutien. Un type Fonds d’Allègement des Charges (FAC) et une exonération des redevances domaniales.

Par Fabrice Dubault


La conchyliculture héraultaise représente 670 exploitations ou entreprises, et une production annuelle de 13.000 tonnes d'huîtres. Elles sont élevées dans le bassin de Thau.

Les aides de l'Etat pour 2013

Le FAC, Fonds d’Allègement des Charges, intervient sous forme de prise en charge d’intérêts de l’année 2013 sur les prêts bancaires professionnels à court, moyen et long terme, d’une durée supérieure ou égale à 3 mois, bonifiés ou non, hors prêts fonciers.

Seuls sont éligibles à ces dispositifs, les ostréiculteurs ayant déposé, avant le 31 décembre 2013, une déclaration de perte, auprès de la Délégation Mer et Littoral de la DDTM de l'Hérault.

Les dossiers de demandes d’aides doivent être déposés à la DDTM 34 au plus tard le 15 octobre 2014.

Renseignements

DDTM 34 : Service Agriculture et Forêt au 04 34 46 60 46 ou Délégation Mer et Littoral au 04 34 46 63 26.

Sur le même sujet

Incident technique à l'incinérateur de Lunel-Viel

Les + Lus