Andorre : toujours aucune date pour la réouverture de la RN22

Tout un pan de la montagne risque de s'effondrer sur la RN 22. / © Préfecture de la région Occitanie
Tout un pan de la montagne risque de s'effondrer sur la RN 22. / © Préfecture de la région Occitanie

Suite à l'éboulement survenu le 26 avril, des travaux d'urgence ont été engagés sur la RN 22, qui permet de rallier le Pas-de-la-Case. Le chantier devrait durer quatre semaines, au lieu des deux annoncées précédemment. 

Par Margaux Dubieilh

La situation est plus délicate que prévue. Chaque jour, les pelleteuses se relaient sur la RN22 entre le carrefour de "La Croisade" et le Pas-de-la-Case. Elles doivent purger le flanc de la montagne de tout matériau instable. Car depuis le 25 avril, celle-ci risque de s'effondrer sur la nationale, empruntée quotidiennement par plus de 15 000 véhicules.
 


Situation de crise

En effet, ce jour-là, d'importants éboulements ont eu lieu suite à un glissement de terrain, mettant en péril la sécurité des usagers. Le service des routes de la préfecture des Pyrénées-Orientales a immédiatement fermé cet axe et des travaux urgents ont débuté. 

Si au départ ils ne devaient durer que deux semaines, la situation s'est avérée beaucoup plus difficile que prévue. En quelques jours, la fracture entre l’éperon rocheux instable d’environ 3000 m3 et la partie stable du terrain s'est aggrandie de façon exponentielle. 
 
Entre le 26 avril et le 2 mai la fissure s'est élargie de 43 cm. / © Préfecture de la région Occitanie
Entre le 26 avril et le 2 mai la fissure s'est élargie de 43 cm. / © Préfecture de la région Occitanie

Finalement,  le chef de district de la Dirso, David Sabatier, a annoncé un délai de quatre semaines de travail, lors d'une visite presse des travaux le 7 mai dernier. Une fois que les matériaux les plus instables auront été éliminés, il sera possible d'ouvrir un alternat sur la RN22. 

Le Pas-de-la-Case, ville fantôme

Au Pas-de-la-Case, les commerçants espèrent que les automobilistes pourront bientôt circuler sur cette route. Depuis le début des travaux, la commune ressemble à une ville  fantôme, comme le décrit Le Blog des Pyrénées dans son article. Souvent fréquentée pour le tourisme fiscal, elle pâtit directement de cette fermeture.
 

Côté Ariégeois, les buralistes peuvent sourire : ils récupèrent le flux des fumeurs qui achetaient leurs cigarettes en Andorre. Mais pour les autres commerçants, c'est plus difficile :
 
Ariège : la fermeture de la route du Pas de la Case ne fait pas que des heureux
 

Du nouveau le 13 mai ? 

Une réunion est prévue le 13 mai avec les autorités de la principauté d'Andorre  et le préfet de la région Occitanie pour faire un point sur la situation. En attendant, les plus motivés peuvent rejoindre le Pas-de-la-Case en empruntant la route qui passe par le tunnel de Puymorens, Puigcerdà et la Seu d’Urgell. Soit 2h20 de trajet supplémentaire. 
 
La déviation mis en place par la préfecture suite à la fermeture de la RN22 / © Préfecture de la région d'Occitanie
La déviation mis en place par la préfecture suite à la fermeture de la RN22 / © Préfecture de la région d'Occitanie

Sur le même sujet

Meurtre de Priscillia à Estagel : un jeune homme de 18 ans en garde à vue

Les + Lus