Biocarburants. "En 9 mois c'est 600 tonnes d'économie de CO2" : la révolution verte d'une entreprise de transport

Les entreprises de transports sur route ont une réputation de pollueur. Une entreprise ariégeoise a décidé de faire migrer ses véhicules qui roulent habituellement au gazole vers du colza 100% français. Un geste pour la planète.

Au volant de son semi-remorque, Jason Lescène avale les kilomètres. Finie l'image du routier pollueur.  Sa fierté aujourd'hui est de rouler au colza : "Il n'y a pas d'odeur", explique le chauffeur routier. "Nous, on ne le ressent pas sur la conduite, il n'y a vraiment pas de différence avec le gazole".

Ce bio carburant 100% végétal lui a permis de décrocher sa vignette critère 1 : "On a de plus en plus de mal à pouvoir accéder aux villes avec les camions, on le voit avec les interdictions", poursuit Jason. "Eh bien le fait d'avoir la vignette Crit'Air 1 nous permet d'accéder aux grandes agglomérations comme Paris ou Bordeaux qui sont plus strictes".

Rouler vert : la tendance se développe

En Ariège, l'entreprise Setak effectue sa transition écologique. Ses camions roulent désormais au colza français. Un geste pour la planète. Au siège de l'entreprise à Pamiers, c'est une livraison d'un autre genre qui arrive ce matin-là. 15 000 litres de colza vendu au même prix que le gazole. Chez ce transporteur de marchandise : 18 des 40 véhicules de l'entreprise roulent au B100 depuis maintenant 2 ans.

La tendance se développe dans le milieu du transport : "Je vois beaucoup de bus qui font cela", raconte Ndiasse Samb, le livreur. "Les entreprises qui font du transport régional, il y en a aussi de plus en plus. Je livre ce colza depuis un certain temps et il y a plus de clients à fournir".

Bilan carbone positif

Amener progressivement son entreprise de transport à faire sa transition énergétique, c'est la volonté de Chantal Kirmann, cheffe d'entreprise. Quelques modifications ont été nécessaires pour adapter les véhicules, mais aujourd'hui le bilan est positif.

"Pour les 9 premiers mois de l'année 2023, on est presque à 600 tonnes d'économie de CO2", se félicite la présidente de Setak. "On peut dire maintenant à nos clients qu'on met à leur disposition des véhicules propres. Certains d'ailleurs comme Decathlon ou Leroy Merlin ne demandent que des véhicules qui roulent au colza".

Carburant végétal

La fleur jaune qui pousse essentiellement dans le Nord est utilisée pour nourrir les animaux et pour l'huile alimentaire. Mais toute la plante n'était pas valorisée : "Il y avait une partie du produit qui était jeté", explique Vivien Meunier, responsable commercial chez Oléo100%. "Les ingénieurs ont cherché à le valoriser en développant ce carburant végétal qui se substitue au gazole et qui permet de décarboner".

Seule ombre au tableau : une surconsommation de 3% par rapport au diesel. Pour l'entreprise Setak, la transition écologique est bien engagée. En Ariège, 90% de ses livraisons sont faites grâce au colza

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité