"C'est une manière amusante de mettre en avant notre profession et la ruralité". Miss France agricole est blonde aux cheveux longs et vient du sud

Il n'y a pas que Miss France qui a été élue samedi soir. Le monde agricole a aussi ses Miss. Et l'Occitanie est aux premières loges avec Miss France Agricole venue d'Ariège et sa deuxième dauphine de l'Hérault.

Il n'y a pas eu de cérémonie présentée par Jean-Pierre Foucault, ni un jury prestigieux composé de femmes pour délibérer... pas de vote des téléspectateurs mais la France agricole élisait ce samedi 16 décembre 2023 ses Miss. Et c'est Lou-Anne Jannel, une jeune ariégeoise de 23 ans qui a décroché la couronne. 

Une passionnée de brebis tarasconnaises Miss France agricole 2024

Qu'on ne nous dise pas que le monde agricole n'est pas glamour. À 23 ans, blonde aux cheveux longs, Lou-Anne Jannel Miss France agricole 2024 n'a rien à envier à Ève Gilles (brune aux cheveux courts). Toutes 2 ont été élues samedi soir Miss France.

Face à une vingtaine de concurrentes, celle que rien ne prédestinait à s'occuper d'une ferme, a su attirer l'attention de par sa plastique évidemment, mais aussi un bel accent et une bonne éloquence. La voici lors de sa présentation.

Le site la Gazette Ariégeoise nous en apprend plus sur cette nouvelle Miss agricole qui ne vient pas de ce milieu, avec un père cycliste de haut niveau et une mère gérante de centre de loisirs.

Elle n'a pas grandi dans une ferme mais elle a eu sa première brebis de race tarasconnaise à 13 ans. Un bac général économique et social en poche, elle décide d'alors de faire une licence en droit. Avant de se réorienter vers des études pour apprendre à gérer une exploitation. Elle obtient alors un Brevet Professionnel Responsable d’Entreprise Agricole. 

Comme elle le précise dans la vidéo, elle habite Mirepoix et compte bien s'installer avec son compagnon pour faire l'élevage d'ovins viande de race tarasconnaise et de porcs noirs gascons en plein air.

Elle s'est elle-même inscrite au concours, poussée par ses proches. "Le jury a été conquis par son éloquence, son élégance, sa justesse et les valeurs qu’elle véhicule" précisent les organisateurs sur leur page Facebook. On la retrouvera au prochain salon de l'agriculture.

L'Occitanie, terre d'ambassadrices du monde agricole

Avec moins de paillettes, l’association Miss & Mister Agri a reçu plus de 250 candidatures. Ce sont les internautes qui ont fait une première sélection, supplantés ensuite par un jury d'internautes.

Cette élection se déroule chaque année. Elle est destinée à "promouvoir les femmes et les hommes du milieu agricole, afin de montrer une image positive et souriante de notre profession". Selon Emilie Marin, la présidente de l'association Miss et Mister France agricole "Le concours a été très suivi : un peu plus de 5M de vues. Les internautes viennent soutenir les participants(es) avec des commentaires bienveillants et dans le respect, ce qui fait un beau pied de nez à ceux qui nous critiquent. Ils encouragent cette profession et ils respectent les agriculteurs. En candidatant à ce concours, ces personnes font la promotion de ces filières agricoles et de votre région. "

Les gagnantes ne touchent pas d'argent mais bénéficient juste d'une visibilité pour leur profession. Elles devront également continuer à travailler sans avoir une année sabbatique d'ambassadrice.

Et l'Occitanie ne manque pas d'atouts charme. La deuxième dauphine se prénomme Anaïs. Elle est éleveuse de chèvres dans l’Hérault.

Lou-Anne Jannel succède également à une autre Occitane élue en 2023 : la Gardoise Pauline Pradier.