Huit mois de prison avec sursis requis contre le maire de Saint-Lizier, “pilleur d'église”

Le maire entouré de ses avocats / © Maxppp Christophe Zoia
Le maire entouré de ses avocats / © Maxppp Christophe Zoia

Le maire de Saint-Lizier dans l'Ariège était accusé d'avoir pillé l'argent de l'église. Le procureur de la République a requis huit mois de prison avec sursis. La décision, mise en délibéré, sera rendue le 20 mars prochain.

Par Michel Pech

Etienne Dedieu, maire de Saint-Lizier dans l'Ariège était accusé de détournement de fonds et d'escroquerie
Premièrement, il a détourné plus de 30 000 euros des ventes de bougies votives de la cathédrale de la commune. 
Deuxièmement, en tant que maire il avait alloué une subvention à l'association "Les amis de Marsan", une association dont il était le président. 
Troisièmement, il avait installé un monnayeur dans l'église et il récupérait l'argent des dons des paroissiens. 

Le maire et le curé
L'affaire du détournement des recettes des bougies votives avait déjà fait la une, une affaire dans laquelle était impliqué cette fois le prêtre de la cathédrale accusé d'avoir détourné 700 000 euros. Depuis, le prêtre est décédé.

Le réquisitoire
La procureur a requis huit mois de prison avec sursis pour Etienne Dedieu, 5000 euros d'amende et une iniligibilité de cinq ans. 
Pour son épouse, complice, la procureur a demandé trois mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende.
La décision sera rendue le 20 mars prochain.

Vidéo : le reportage de Laurent Winsback et Pascal Dussol
Procès du maire de Saint-Lizier
Huit mois de prison avec sursis requis - Winsback / Dussol

Sur le même sujet

Gard : les parents en colère face à la hausse du prix des transports scolaires

Les + Lus