Législative partielle en Ariège: LFI et PS au second tour, le Parti socialiste appelle son adhérente à se désister

L'élection de la député LFI Bénédicte Taurine dans la 1ère circonscription de l'Ariège avait été invalidée par le Conseil constitutionnel. A l’issue du premier tour de scrutin, dimanche 26 mars, sont qualifiées pour le second tour : Bénédicte Taurine (LFI), en tête, et Martine Froger (PS).

Le second tour de l'élection législative partielle dans la 1er circonscription de l'Ariège se jouera à gauche, entre pro et anti-Nupes. La candidate soutenue par le premier secrétaire du Parti socialiste, Olivier Faure, et députée LFI sortante, Bénédicte Taurine est arrivée en tête dimanche 26 mars avec 31, 18 % des suffrages. La deuxième position revient à la candidate dissidente socialiste, défendue par Carole Delga, Martine Froger qui a recueilli 26, 42 % des voix.


Le PS demande à Froger, elle même socialiste, de se désister

Les réactions sur les réseaux sociaux n'ont pas tardé.

Eric Coquerel, député LFI, a réagi : "Bravo à @BenedictTaurine largement en tête au 1er tour de la législative de l’Ariège #circo0901. Face à elle une candidate soutenue par les macronistes. Les choses sont claires : vous ne voulez pas de la retraite à 64 ans et du monde de macron ? Vous votez Taurine et la NUPES."

Pour Luc Carvounas, porte-parole du PS, "En #Ariege il y aura à priori un 2e tour avec @BenedictTaurine notre candidate de la #Nupes face à la candidate #PRG soutenue dès ce soir par @EmmanuelMacron et son parti. Pour l’union de la #Gauche et contre la réforme des retraites j’appelle à voter @BenedictTaurine . #Nupes" 

Le Parti socialiste appelle dans un communiqué sa propre adhérente à se désister : "Le Parti socialiste appelle au désistement de Martine Froger au profit de @BenedictTaurine arrivée en tête et à refuser de faire arbitrer un duel de second tour par la droite et l’extrême droite."

Renaissance appelle à voter pour Martine Froger

L'ancien Premier ministre socialiste, Bernard Cazeneuve, félicite ce soir "Martine Froger qui se qualifie pour le second tour de l’élection législative dans l’Ariège. Sa victoire est possible. Le rassemblement autour de sa candidature de tous les républicains la permettra." Nicolas Mayer-Rossignol estime que la socialiste Martine FROGER "a fait barrage au RN et passe au 2nd tour. Sérieux, clarté, refus du populisme, élue de terrain: voilà ses valeurs. La gauche qu'on aime. Mon vœu le plus cher est qu'elle gagne pour rejoindre les @socialistesAN dimanche 2 avril."

Dans un communiqué de presse, pour Carole Delga : "Ce soir, le résultat de l’élection législative partielle démontre que les Ariégeois, et au-delà les Français, ont envie de gauche. D’une gauche au travail, responsable, agissant pour les citoyens, contre les inégalités, avec pour seule radicalité, les projets concrets pour le peuple et notre pays.  

Je tiens à féliciter notre candidate socialiste, Martine Froger, pour sa forte progression depuis l’élection de juin ainsi que les nombreux militants engagés derrière sa candidature. La dynamique est dans notre camp, nous allons poursuivre la mobilisation,  expliquer, écouter, convaincre, jusqu'à dimanche prochain. 

Ce résultat montre également qu'avec un travail de terrain acharné nous sommes capables de battre l’extrême droite pourtant portée par la crise politique actuelle. Notre pays doit faire beaucoup plus pour soutenir les Français qui souffrent et ne trouvent plus d’autres alternatives que ceux « qu’ils n’ont pas encore essayés."

La candidature de Martine Froger est également soutenue, dimanche soir, par la majorité présidentielle : "Renaissance appelle à voter sans ambiguïté pour la candidate du @PartiSocialiste Martine Froger qui affrontera au second tour la candidate d’extrême-gauche investie par la @FranceInsoumise . L’ensemble des forces républicaines et démocrates doivent se rassembler autour de sa candidature face au projet de rejet, de division et d’insurrection porté par « La France insoumise ». Pas une voix ne doit manquer à Martine Froger et son suppléant Jean-Pierre Sicre ce dimanche 2 avril : nous invitons tous les habitants de la première circonscription à faire le choix de la raison face à ceux qui veulent déstabiliser nos Institutions."

Le poids de la participation

Le scrutin était ouvert depuis 8h ce dimanche matin dans les 188 communes de la circonscription. 7 candidats se présentaient. A l’origine du recours contre le précédent scrutin, le candidat du Rassemblement National Jean-Marc Garnier, rate à nouveau de peu le second tour, avec 25% des voix.  Anne-Sophie Tribout de la majorité présidentielle s'effondre dans la 1ère circonscription de l'Ariège avec à peine 10,7 % au premier tour ce dimanche.

La participation jouera donc un rôle primordial. En juin 2022, la participation finale avait été de 56,42% au premier tour. Au second tour, Bénédicte Taurine avait été réélue avec plus de 55% face à la candidate LREM Anne Sophie Triboux. 

Un scrutin médiatisé

Dans cette circonscription pyrénéenne, au coeur du débat entre pro et anti-ours, l'élection passe généralement inaperçue. Mais cette année, les médias nationaux ont relayé la campagne. Le scrutin se déroule en pleine contestation contre la réforme des retraites.

Enjeu national 

Plusieurs grandes personnalités politiques sont en effet venues soutenir leur candidat sur les terres ariégeoises. D'abord l'ancien Premier Ministre Bernard Cazeneuve, soutien de Martine Froger, candidates PS dissidente.

Jean-Luc Mélenchon, qui a siégé à l'Assemblée nationale avec Bénédicte Taurine, a lui aussi fait le déplacement pour défendre la députée sortante, dont l'élection a été invalidée. 

Enfin, avant de renoncer pour cause de mobilisation contre la réforme des retraites, Marine Le Pen devait également venir soutenir le candidat du Rassemblement national, Jean-Marc Garnier, qui avait déposé un recours pour 8 voix d'écart avec la candidate LREM.

Les bureaux de vote ferment leurs portes à 18h. On devrait connaître les noms des qualifiés pour le second tour de dimanche prochain dans la soirée.