Les détracteurs de l'ours persistent à sonner l'alarme quant aux éventuels dangers pour les randonneurs et habitants des Pyrénées

En ce week-end d'ouverture de la pêche en montagne, un appel à la prudence est lancé par les "anti ours" : un plantigrade a été signalé dans le secteur de Sentein en Ariège. Vendredi 24 mai 2024, une réunion publique était organisée après un voyage en Italie sur le thème de la régulation de l'animal.

Ce jeudi 23 mai 2024, le signalement d'un "gros ours" a été réalisé sur le réseau bénévole 9G mis en place en juillet 2023 par l'association pour la sauvegarde du patrimoine d'Ariège-Pyrénées (ASPAP), fer de lance de l'opposition à la réintroduction de cette espèce. L'animal aurait été vu à proximité d'un itinéraire de randonnée dans la vallée du Biros, relate l'ASPAP qui, hasard du calendrier, organise une réunion publique sur le thème de la sécurité des usagers de la montagne.

Appel à la prudence

L'ours a été signalé "à proximité du sentier GRP Tour du Biros, entre la cabane d'Illau et l'étang d'Araing", selon l'association de sauvegarde du patrimoine ariégeois qui s'en fait l'écho sur sa page Facebook. La prudence est donc de mise dans le secteur de Sentein en ce week-end d'ouverture de la pêche en montagne.

 

"Au moins 7 ours sont identifiés officiellement sur la seule commune de Sentein en 2023", assure l'ASPAP tout en listant les différentes observations du plantigrade dans ce secteur par l'OFB dans son rapport ours brun 2023.

Ce tout dernier signalement sur le "réseau solidaire et citoyen" n'apparaît pas, pour l'heure, sur le site de la préfecture d'Occitanie dédié à l'observation visuelle et dommages liés à la présence de l'ours.

Retour d'expérience après un voyage en Italie

"Ariège/ Trentin, sœurs jumelles de la réintroduction". Quelle sécurité pour les habitants, éleveurs et usagers de la montagne ? C'est sous cet intitulé que deux réunions publiques sont organisées en Ariège autour de la présence de l'ours. Cette première réunion se tenait ce vendredi 24 mai 2024, en présence de Christine Téqui. La présidente du Département et du Parlement avenir montagne 09 a en effet fait partie de la délégation qui, début mars, s'est rendue dans la région du Trentin en Italie où un randonneur a été tué par un ours en avril 2023.

Depuis, dans cette région des alpes italiennes, un permis de tuer huit ours par an a été adopté. Et un premier individu "M90" abattu le 9 février 2024.

Cette solution intéresse tout particulièrement ceux qui souhaitent une régulation de l'ours dans les Pyrénées et notamment les membres du Parlement Avenir Montagne 09. Dans un entretien accordé à Dis-leur !, Christine Téqui évoque une "terreur au quotidien" en Italie qui compte 300 ours. Et pour la présidente du Conseil départemental, la question à se poser n'est pas : est-ce qu'un accident mortel comme celui dans le Trentin peut arriver en Ariège ? Mais, "quand est-ce que cela va arriver ?" Pour l'élue socialiste, "on va vers une catastrophe."

Christine Téqui milite pour une régulation de l'ours en France et souhaite que le sujet soit débattu à l'Assemblée nationale.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité