Ours des Pyrénées : "Il était là à 300 mètres", un jeune randonneur raconte sa rencontre magique avec le plantigrade

Il n'en croyait pas ses yeux. Un jeune randonneur a croisé la route d'un ours dans le val d'Azun dans les Hautes-Pyrénées à la mi-avril. Benjamin Laporte nous raconte cet instant suspendu. Quinze minutes à admirer, photographier et filmer le plantigrade avant qu'il ne disparaisse.

C'est un moment rare : tomber nez à nez avec un ours lors d'une randonnée dans les Pyrénées. C’est ce qu'à vécu Benjamin Laporte dans le massif du Val d'Azun dans les Hautes-Pyrénées. Il raconte. 

Rencontre avec l'ours

Ce dimanche 14 avril, Benjamin Laporte part en randonnée dans le val d'Azun, comme il le fait souvent pour se reconnecter avec la nature. Ce vendeur dans le cycle, installé à Lourdes, est un amoureux des Pyrénées, la montagne et sa splendeur été comme hiver. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Benjamin.L (@benjaminl65100)

Ce jour-là, à peine arrivé en haut d'un pic, une surprise l'attend  "Mon œil a d'abord été attiré par des traces dans la neige", raconte Benjamin. "Et puis soudain, je l'ai vu. Une masse noire imposante, impossible à confondre avec un sanglier. C'était majestueux. C'était un ours". 

"Il a tourné sa tête vers moi"

Perché sur son pic à quelque 300 mètres de l'animal, Benjamin n'a pas peur : "À cette distance-là, je savais que je pouvais m'échapper hors de sa vue". Car le plantigrade le repère : "Il m'a sûrement senti", affirme Benjamin. "Il a tourné sa tête vers moi, il est resté là quelques secondes à me jauger, puis il est reparti". 

J'étais vraiment heureux de le voir", poursuit Benjamin. "Pendant les marches, on pense souvent aux ours, au fait qu'ils ne sont pas très loin. Mais jamais, je n'aurais imaginé pouvoir en voir un en vrai, comme ça, en liberté sur son territoire."

Peut-être un ourson de Sorita

Benjamin a réalisé un film et des photos qu'il a confiés à l'office français de biodiversité et à l'association "Adet-Pays de l'ours", qui a relaté son aventure. L'ours n'avait pas de collier, il ne s'agissait donc pas de Néré, mais peut-être un des enfants de Sorita, désormais autonomes et implantés de ce côté des Pyrénées. 

À la fin du mois, deux autres randonneurs ont eu la chance, eux aussi, d'apercevoir un plantigrade. Mais cela se passait cette fois en Ariège, le département dans lequel ils sont les plus nombreux. Le massif pyrénéen compte à ce jour quelque 83 ours répartis sur l'ensemble de la chaîne. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité