• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

L'ours est bien à l'origine de la mort de 260 brebis en Ariège

Selon la préfecture, les éléments recueillis sur place permettent d'imputer le dérochement de 260 brebis à Aston (Ariège) à l'ours / © BELPRESS/MAXPPP
Selon la préfecture, les éléments recueillis sur place permettent d'imputer le dérochement de 260 brebis à Aston (Ariège) à l'ours / © BELPRESS/MAXPPP

Dans la nuit du  25 au 26 juin 2019, un dérochement de plus de 260 brebis s’est produit sur la commune d’Aston, en Haute-Ariège. Dans un communiqué de presse, la préfecture a confirmé que l'ours est à l'origine de la perte de ce troupeau.

Par Sylvain Duchampt

Après le dérochement de plus de 260 brebis dans la nuit du 25 juin sur la commune d'Aston, en Ariège, la préfecture de l'Ariège tente de faire retomber la tension du côté des éleveurs, déjà très remontés contre l'ours. 

"Consciente que la perte d'un troupeau se mesure, au-delà du préjudice financier à l'aune de l'investissement quotidien des éleveurs pour constituer et améliorer leur cheptel, la préfète les a assurés de l’accompagnement des services de l’État et de la mise en oeuvre de moyens
exceptionnels pour répondre à l’urgence de la situation.


Car pour les services de l'Etat, il n'y a pas de doutes. L'ours est responsable de la disparition de ce troupeau.

Ces derniers jours, des bêtes retrouvées mortes sur des communes voisines avaient renforcé les soupçons.

L'un des deux éleveurs concerné avait déjà perdu son troupeau dans les mêmes conditions et au même endroit en 2005.

Ils devraient être rapidement indemnisés. Elle devrait inclure selon la préfecture " la perte des animaux tués mais également un indemnisation complémentaire spécifique aux dommages importants destinés à compenser les coûts de reconstitution du troupeau."

A lire aussi

Sur le même sujet

Sète : l’air pollué aux particules fines par les bateaux de croisière

Les + Lus