Accident de train à Carcassonne : "On n'a que de la casse de matériel, pas de victime, c'est le plus important" selon la SNCF

Publié le
Écrit par Carine Alazet .

Au lendemain du déraillement de wagons d'un train de fret en gare de Carcassonne, Catherine Trevet, directrice territoriale Occitanie pour SNCF réseau a répondu à nos questions. Priorité : évaluer les dégâts pour réparer au plus vite. La circulation des trains est interrompue entre Narbonne et Castelnaudary.

Pour Catherine Trevet, directrice territoriale Occitanie pour Sncf réseau, la priorité est l'évaluatiuon des dégâts causés par le déraillement de plusieurs wagons d'un train de fret, hier mercredi 23 novembre en gare de Carcassonne dans l'Aude.

"Depuis hier en fin de journée, les équipes de la SNCF arpentent les voies à pied pour identifier les zones à réparer. Il faut vérifier les voies, les quais, les caténaires et la signalisation", détaille Catherine Trevet. 

La priorité aujourd'hui, c'est d'établir un diagnostic précis de la casse des infrastructures pour réparer au plus vite et relancer la circulation des trains.

Catherine Trevet, directrice territoriale SNCF réseau Occitanie

Selon la direction, les équipes ont travaillé une partie de la nuit sous la pluie pour établir ce diagnostic. Ils poursuivent leur travail ce jeudi matin. 

Une grue ferroviaire attendue sur place

Pour le finaliser le diagnostic, il faut aussi relever les wagons. une opération qui va forcément prendre du temps selon les explications de Catherine Trevet.

"Le relevage des wagons se fait en deux temps : il faut d'abord évacuer le convoi avec les wagons qui sont restés sur les rails puis relever les wagons qui ont déraillé."

Pour les wagons qui sont sortis des rails, nous avons besoin d'une grue ferroviaire Kirow, spécialement dédiée au relevage des trains qui ont déraillé. Elle est à Lyon pour l'instant et doit être acheminée jusqu'à Carcassonne.

Catherine Trevet, directrice SNCF réseau Occitanie

C'est sur la base de ce diagnostic que seront établis les travaux à réaliser.

Une expertise pour déterminer les causes de l'accident

Des experts arrivent à Carcassonne pour identifier la cause de l’accident. "Il n'y a pas d’hypothèse privilégiée pour l'instant", précise Catherine Trevet, "L'incident a provoqué des dégâts matériels importants mais ce n'est que de la casse, il n'y a pas de victimes, on n'est vraiment pas dans la même situation qu'à Brétigny." 

Impossible pour l'instant de donner une date pour la reprise du trafic. La SNCF a mis en place des cars de substitution. Elle invite les voyageurs à consulter son site afin d’envisager tout déplacement dans ce secteur : ter.sncf.com/occitanie

Ecrit avec Margaux Chevalet et Frédéric Guibal.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité