• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Aude : Enedis a remplacé 15 poteaux électriques sur un territoire rural au sud de Carcassonne

Pour changer deux kilomètres de ligne moyenne-tension, Enedis, l'entreprise publique qui gère les réseaux électriques, a utilisé un hélicoptère. / © F. Guibal / FTV
Pour changer deux kilomètres de ligne moyenne-tension, Enedis, l'entreprise publique qui gère les réseaux électriques, a utilisé un hélicoptère. / © F. Guibal / FTV

A Fajac-en-Val, au sud de Carcassonne, dans l’Aude, Enedis a remplacé une dizaine de poteaux électriques du réseau moyenne tension. Un chantier exceptionnel en apparence mais habituel dans les faits.

Par Olivia Boisson


Au sud de Carcassonne, les habitants de Fajac-en-Val ont certainement vu toute la journée les allers et retours d’un hélicoptère. Fait rare dans le Val-de-Dagne, territoire aux reliefs escarpés et à la végétation dense. Pourtant, la raison est la suivante : Enedis, l’entreprise publique qui gère les réseaux électriques, a procédé au changement de 15 poteaux. François-Xavier de Boutray, le directeur territorial pour les Pyrénées-Orientales et l'Aude, était présent.
 

Avec la multiplication des aléas climatiques que nous connaissons depuis plusieurs années, certaines lignes sont devenues sensibles. C’est pour cela que nous avons décidé de les renforcer.


Une électricité vitale dans ce territoire isolé


En 2012, le poids de la neige avait fait céder une ligne, privant d’électricité les 40 habitants qu’elle dessert. Sur ce territoire rural, l’électricité est pourtant vitale, notamment pour les professionnels de l’agriculture, de l’élevage. Quentin Alteyrac est le gérant de la ferme de Fajac. Dans son exploitation, où pâturent 300 vaches, l’électricité est nécessaire jusque dans ses prés.
 

Nous avons besoin de l’électricité, principalement pour abreuver nos animaux. Nous avons des pompes pour acheminer l’eau un peu partout sur la ferme et pour suivre le déplacement des animaux. Maintenant, dans l’agriculture, internet devient indispensable pour toute la partie administrative et donc, nous avons besoin d’électricité !


Les 15 poteaux ont été remplacés et installés. Il faut maintenant les raccorder au réseau électrique. Cela devrait prendre une semaine environ, selon Enedis.

Voici le reportage d'Alexandre Grellier, Frédéric Guibal et Frédéric Beraud-Dufour.

Sur le même sujet

Michaël Guigou : dernier match sous les couleurs du Montpellier Handball

Les + Lus