• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La Belle Aude : 5 ans de succès pour la coopérative de crèmes glacées créée par les ex-salariés de Pilpa à Carcassonne

Les glaces artisanales La Belle Aude sont produites avec des matières premières françaises par des salariés coopérateurs à Carcassonne / © Frédéric Guibal, France 3 Occitanie
Les glaces artisanales La Belle Aude sont produites avec des matières premières françaises par des salariés coopérateurs à Carcassonne / © Frédéric Guibal, France 3 Occitanie

Pas de coup de froid pour la coopérative de crèmes glacées La Belle Aude. Au contraire : 5 ans après sa création, le temps est au beau fixe pour la marque de Carcassonne, née du rachat de l'usine Pilpa par une partie du personnel qui se refusait à sa fermeture. Les ventes progressent chaque année.

Par Valérie Luxey

En cinq ans, La Belle Aude a conquis les rayonnages des supermarchés d'Occitanie et le coeur des consommateurs de la région. Comme nous l'avons constaté dans un hypermarché de Carcassonne (Aude), où la marque locale est numéro 1 des ventes de crèmes glacées. Fabien Farré, le responsable des rayons frais, explique :
 

En haute saison, j'ai un bac supplémentaire parce que le rayon ne tient pas la journée. Et en décembre, pour les bûches de Noël, je ne fais pratiquement plus que ça, parce que les gens de Carcassonne ne veulent que des bûches La Belle Aude.


Un savoir faire qui a failli disparaître


Des propos qui illustrent le chemin parcouru en 5 ans. Petit retour en arrière : le 5 juillet 2012, la Belle Aude n'existe pas encore. A Carcassonne, les machines de l'usine du géant international des glaces Pilpa sont à l'arrêt. Les 127 salariés viennent d' apprendre que leur site doit bientôt fermer. L'année suivante, la multinaltionale R and R Ice Cream rachète Pilpa et le nouvel actionnaire juge que le site de Carcassonne n'est pas assez rentable. 


Des glaces artisanales de qualité


Les salariés de Pilpa vont lutter pour sauvegarder leurs emplois. Un combat qui n'empêchera pas la fermeture de Pilpa en juillet 2013. Les employés forment alors le projet de créer une Société Coopérative de Production (SCOP). Avec leurs indemnités de licenciement, 19 ex-Pilpa se lancent dans un nouveau créneau : la fabrication de glaces artisanales, à base de produits français de qualité. Une entreprise dont ils sont tous actionnaires.


L'appétit croissant des consommateurs pour ces glaces locales


Résultat : en 2014, pour leur première année de production, 142 000 pots sortent de leur fabrique de crèmes glacées et sorbets. En 2018, 4 ans plus tard, ce sont 585.000 pots qui sortent de leur usine. La coopérative reçoit même la visite du président de la République François Hollande en 2015. Une fierté pour ces employés coopérateurs, comme Daniel  Karsztun,52 ans au moment de la fermeture de Pilpa. Il était alors responsable du nettoyage. Après la création de la coopérative, il est devenu commercial :
 

Personne ne m'avait donné ma chance ! Je l'ai eue et si c'était à refaire, je le referais tout de suite, même si quand on va voir un directeur de magasin, on est pétés de trouille.


Pistes de développement pour les années à venir


Ils sont aujourd'hui 25 salariés et l'entreprise espère bien continuer son développement. voici comment Christophe Barbier, le président de la coopérative la Fabrique du Sud (qui conçoit, produit et commercialise la marque) voit l'avenir de La Belle Aude :
 

Je la vois avec beaucoup plus de salariés, une gamme plus importante qui réponde aux besoins des clients sur les parfums ou la qualité de nos produits comme le bio par exemple (on va continuer dans cette perspective), et aussi des bâtiments adaptés à notre fabrication.


Déjà une gamme de 30 parfums


En 2019, La Belle Aude propose plus de 30 parfums de glaces et l'entreprise réfléchit à se diversifier vers la pâtisserie. Voici le reportage d'Alexandre Grellier et Frédéric Guibal.
 
Glaces La Belle Aude : 5 ans de succès pour la coopérative des ex-salariés de Pilpa à Carcassonne
Pas de coup de froid pour la coopérative de crèmes glacées artisanales de qualité La Belle Aude. Au contraire : 5 ans après sa création, le temps est au beau fixe pour la marque de Carcassonne, née du rachat de l'usine Pilpa par une partie du personnel qui se refusait à sa fermeture. Les ventes progressent chaque année. Avec Fabien Farré, responsable des rayons frais d'un hypermarché de Carcassonne, Daniel Karsztun, salarié coopérateur à la Fabrique du Sud (maison-mère de la marque), et Christophe Barbier, président de la coopérative. - France 3 Occitanie - Alexandre Grellier, Frédéric Guibal

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Hérault : un incendie menace une rave-party sauvage et détruit 5 hectares entre Saint-Pargoire et Villeveyrac

Les + Lus