Bocuse d'or : prix de la meilleure assiette végétale pour le Catalan Laurent Lemal

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvie BONNET avec l'AFP

Il n'est pas monté sur le podium mais rafle deux prix. Laurent Lemal, chef dans les P.O et représentant de la France au Bocuse d'or, a remporté les prix du meilleur commis et de la meilleure assiette végétale. Ce sont les USA qui ont gagné le concours à Lyon devant la Norvège et l'Islande.

Après deux jours de finales, un peu de déception pour le représentant français au Bocuse d'Or. Laurent Lemal, qui officie habituellement dans son restaurant étoilé des Pyrénées-Orientales n'a pas réussi à séduire totalement le jury avec sa poularde aux écrevisses. 
Malgré tout, le Catalan qui a impressionné les chefs avec son calme olympien est revenu de Lyon avec deux prix : celui du meilleur commis et celui de la meilleure assiette végétale, une tendance qui monte.

Les Etats-Unis vainqueurs


Les États-Unis ont décroché mercredi soir à Lyon le Bocuse d'Or, devant la Norvège et l'Islande, lors du 30ème anniversaire de ce championnat du monde de cuisine. Sous-chef au restaurant triplement étoilé Per Se à New York, Mathew Peters, 33 ans, a remporté le prestigieux trophée, ainsi qu'un chèque de 20.000 euros, devant le Norvégien Christopher Davidsen et l'Islandais Viktor Andrésson, lors d'un show à l'américaine, au dernier jour du salon international de la gastronomie.

La nouvelle assiette 100% végétale


Par moitié, 24 candidats internationaux se sont affrontés durant cinq heures et 35 minutes, mardi et mercredi, pour revisiter la "poularde de Bresse aux crustacés", sur la base du célèbre "Poulet aux écrevisses" de "Monsieur Paul" et concocter une "assiette 100% végétale", une première dans cette compétition. Et c'est donc notre régional de l'étape, Laurent Lemal, qui a été distingué pour cette assiette.

Mardi, le chef des Pyrénées-Orientales a déconcerté ses supporteurs par son "calme olympien"comme il l'a expliqué à nos confrères de l'AFP:

Au début c'était compliqué car on ne pensait pas qu'il y aurait autant de bruit, mais gérer le stress c'est plutôt mon point fort". A trois heures d'épreuve, on avait gagné près de dix minutes sur le planning mais on a sous-estimé l'importance de boire de l'eau avant de saler les plats.

Pour tenter de séduire le jury, présidé par le célèbre chef Joël Robuchon, Laurent Lemal a imaginé la poularde aux écrevisses du dimanche avec beaucoup de riz et de sauce et l'a modernisée, coaché par l'Audois Franck Putelat, doublement étoilé lui aussi à Carcassonne.