Cambriolage mortel de Servian : ouverture du procès en appel de Daniel Malgouyres aux Assises de l'Aude

Publié le Mis à jour le
Écrit par Armelle Goyon .

L'affaire dite du "jardin Saint-Adrien" de Servian revient en appel durant trois semaines au palais de justice de Carcassonne, pour une session spéciale de la cour d'Assises de l'Aude. Les débats débutent ce lundi 28 novembre, le verdict attendu le 12 décembre.

Le 17 décembre 2021, le verdict est tombé dans le cambriolage mortel du jardin Saint-Adrien à Servian : 18 ans de prison pour Daniel Malgouyres, le principal accusé dans ce procès fleuve qui avait duré trois semaines.

Condamné en première instance

Daniel Malgouyres a été reconnu coupable d'avoir été le commanditaire du cambriolage mortel. La cour avait aussi condamné les deux autres accusés : le cambrioleur Richard Bruno à sept ans de prison et Richard Llop à huit ans d'incarcération. Ce dernier était suspecté d'être celui qui avait recruté les deux malfrats. Les deux hommes comparaissaient libres, ils dormiront en prison.

"Je suis totalement innocent" : alors que son escorte l'emmenait vers les couloirs du palais de justice, après l'annonce du verdict, Daniel Malgouyres avait tenu à proclamer une nouvelle fois son innocence au micro de la salle d'audience.

Rappel des faits 

Désigné par ses co-accusés comme le commanditaire d’un faux cambriolage destiné à éliminer et spolier son épouse, le propriétaire de ce qui fut le Jardin préféré des Français est jugé pour des faits de "meurtre""tentative de meurtre""complicité de tentative d'extorsion commise avec une arme" et "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime".

Les faits se sont déroulés le 5 octobre 2017 au jardin Saint Adrien, un domaine situé à Servian, dont les propriétaires font payer la visite aux nombreux touristes. Ce soir-là, deux malfrats s'introduisent dans le domaine du couple Malgouyres et cherchent à se faire remettre des espèces.

Alors qu'il est à l'étage avec David Viers, l'un des cambrioleurs,  Daniel Malgouyres fait usage d'une arme et tue son agresseur sur le coup. L'autre malfrat prend la fuite et Daniel Malgouyres tire un autre coup de feu en sa direction. 

En clair, il lui est reproché d'avoir commandité le cambriolage de son domicile familial de Servian  le 5 octobre 2017, où David Viers, un des deux cambrioleurs, avait été tué d'un coup de fusil en pleine poitrine.

De la légitime défense, avait alors plaidé le sexagénaire alors dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Pour la cour d'assises de l'Hérault, qui l'a condamné à 18 ans de réclusion criminelle à l'issue de son jugement en première instance, Daniel Malgouyres n'a aucunement agi en situation de légitime défense.

Le verdict de ce procès en appel est attendu dans la journée du 12 décembre 2022.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité